Retour

De l'ambiance en clôture du Festival d'été de Québec

Milky Chance d'un côté, Deep Purple de l'autre, la soirée de clôture tout en contrastes sur les différentes scènes du Festival d'été de Québec ne manquait pas d'ambiance dimanche soir pour les festivaliers toujours nombreux, une dernière fois.

Un texte de Véronica Lê-Huu

C'est sans doute le band électro-folk-pop venu d'Allemagne Milky Chance qui aura été le plus surpris de l'ampleur de la foule qui s'étendait devant lui, au parc de la Francophonie, avec les 7500 places sur le site, mais aussi des centaines de personnes dans les rues autour.

Le chanteur-guitariste à la voix éraflée et à l'énergie communicative, Clemens Rehbein, s'est montré plus d'une fois ébahi et enthousiaste de jouer, aux côtés du DJ Philipp Dausch et du guitariste et harmoniciste Antonio Greger, les succès de l'album Sadnecessary, devant le public plus qu'emballé.

La fête d'un peu plus d'une heure trente était complète dans la foule dansante et sur la scène, totems et capteurs de rêve en décor. Les chansons Sweet Sun, Flashed Junk Mind, entre autres, ont réussi à soulever le public déjà debout.

Crédit :Véronica Lê-Huu

« You're good dancers! », a lancé le jeune chanteur complimentant ses fans.

Le temps d'une chanson, le public, docile, a accédé à la demande de Clemens Rehbein de laisser les cellulaires de côté pour simplement apprécier le moment.

Le band n'aura pas manqué d'offrir en fin de parcours la chanson Stolen Dance qui a mis Milky Chance sous les projecteurs de la scène mondiale.

« You are beautiful, Peace and love! [Vous êtes beaux, paix et amour] », a lancé Clemens Rehbein en terminant.

Milky Chance a quitté la scène après Down by the River en rappel, sous les applaudissements du public qui en demandait encore.

Deep Purple sur les Plaines

Du côté des Plaines, les envies de décibels étaient servies avec Deep Purple, tête d'affiche de la soirée après que le Festival d'été de Québec ait dû trouver une solution à l'annulation du spectacle de Nickelback. La guitare en haute-voltige s'est faite entendre dès les premières notes.

Deep Purple Crédit :Véronica Lê-Huu

Deep Purple Crédit :Véronica Lê-Huu

Le groupe rock progressif britannique The Alan Parsons Live Project, qui a connu son apogée dans les années 80 avec des succès comme Eye In The Sky et Don't Answer Me, assurait la première partie. Alan Parsons et Paul Josef Olsson se sont fait un devoir de s'adresser à la foule en français, à chaque intervention.

The Alan Parsons Project Crédit :Véronica Lê-Huu

The Alan Parsons Project Crédit :Véronica Lê-Huu

Le 48e Festival d'été de Québec aura fait entendre de nombreux artistes aux styles variés, entre autres les très attendus Rolling Stones, Keith Urban pour une première grosse soirée country, le québécois Patrick Watson avec sa carte blanche, un voyage dans les années 70 avec Boston, les pionniers du trash métal Megadeth et le spectacle francophone des Plaines livré par Patrick Bruel.

L'annulation du spectacle des Foo Fighters aura aussi été un des éléments marquants du festival qui aura dû composer tout le long avec une météo changeante.

Plus d'articles

Commentaires