Retour

De l'idée à l'objet : la carrière du designer industriel Michel Dallaire racontée

Le Musée de la civilisation de Québec dévoile une exposition sur le designer industriel Michel Dallaire, créateur de la torche olympique des Jeux de Montréal de 1976 et du vélo en libre-service Bixi.

Des casques de hockey, des bancs de parcs ou encore un pot de yogourt : un travail important se cache derrière ces objets du quotidien. L’exposition intitulée Dallaire. De l’idée à l’objet permet de découvrir les étapes de confection.

Par exemple, un boomerang est à l’origine du vélo en libre-service Bixi. « Quand j’ai eu le mandat, je me suis dit : le boomerang, parce qu’il faut que ça revienne », explique Michel Dallaire.

Selon lui, le Bixi est sa création qui a le plus voyagé. « Parce qu’il y a 50 000 Bixis qui roulent sur 3 continents dans 28 villes », dit-il.

« Des centaines de millions de personnes ont vu la torche olympique », ajoute-t-il.

Malgré son succès, il ne cache pas la déception du maire de Montréal de l’époque, Jean Drapeau, qui s’attendait à une tout autre création.

« Il n’était pas déçu, il était très déçu. M. Drapeau s’était fait une idée préconçue de l’objet. Il avait dans son idée qu’une torche olympique c’était une flûte en argent avec des petites feuilles d’érable en or pour exprimer le côté québécois », raconte-t-il.

Michel Dallaire soutient que pour séduire le public, il faut surprendre.

« Moi j’arrive avec une proposition qui est tout à fait inattendue, mais mon rôle c’est de surprendre. De contribuer à créer l’intérêt, parce qu’il n’y a pas de séduction sans surprise », soulève-t-il.

Plus de 80 objets racontent la carrière du pionnier du design industriel au Québec dans cette exposition présentée jusqu’au mois d’août.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine