Retour

De la grande visite pour la 20e saison des Remparts

Les Remparts de Québec ont donné vendredi soir le coup d'envoi de leur nouvelle saison, sur fond de nostalgie. Les Diables rouges fêtent en 2016-2017, les 20 ans de leur renaissance.

Un texte de Jean-Philippe Martin

L'organisation avait invité pour l'occasion plus d'une vingtaine d'anciens joueurs et dirigeants de l'équipe, présentés un à un à la foule du Centre Vidéotron avant le début du match contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Patrick Roy, Simon Gagné et le nouvel attaquant des Canadiens de Montréal, Alexander Radulov, ont reçu sans surprise les applaudissements les plus nourris de la foule.

Pour le Russe, même si l'amphithéâtre n'est plus le même, c'était un retour dans « sa deuxième maison ».

« Les personnes qui étaient là à l'époque sont toujours là aujourd'hui. Les responsables de l'équipement et les autres. C'est très agréable de les revoir, dit-il. On se sent comme si on était dans le Colisée. »

« Radu », qui a mené les Remparts jusqu'à la conquête de la Coupe Mémorial en 2006, aura peut-être la chance de jouer à nouveau devant la foule de Québec le 4 octobre prochain alors que le CH affrontera les Bruins de Boston dans un match préparatoire de la LNH au Centre Vidéotron.

Un peu d'histoire

En 1996, Jacques Tanguay, Michel Cadrin et Patrick Roy achètent les Harfangs de Beauport, une équipe en difficulté, pour faire revivre les Remparts l'année suivante. L'équipe deviendra rapidement l'une des meilleures organisations de hockey junior au Canada.

L'ex-hockeyeur de la LNH Simon Gagné a vécu les premières années des « nouveaux » Remparts. Les matchs sont disputés devant quelques milliers de spectateurs au Peps de l'Universite Laval, alors que ses Harfangs de Beauport n'attiraient que quelques centaines d'amateurs à l'aréna Marcel-Bedard, la saison précédente.

Son meilleur souvenir demeure les matchs de séries éliminatoires disputés au Colisée en 1998.

« C'était mon rêve de jouer pour les Nordiques, mais malheureusement le club n'existait plus. De jouer au Colisée, de s'habiller dans la chambre des Nordiques. On s'attendait à jouer devant 8000 ou 10 000 personnes, mais finalement, c'était plein, 15 000 personnes! Ça, c'est dur à battre », se rappelle l'ancien numéro 12.

Une victoire pour lancer la fête

Vendredi soir, l'équipe de Philippe Boucher n'a pas gâché la fête. Les Remparts ont signé une victoire de 3-0 contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Auteur du deuxième but, Matthew Boucher s'est même permis un clin d'œil au passé. Comme Alexander Radulov l'a fait si souvent, Boucher a fait tourner son bâton avant de le ranger, comme on range une épée dans un fourreau, après avoir déjoué le gardien adverse.

La foule a bien apprécié. Gageons que Radulov aussi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine