Retour

De la Nouvelle-France à aujourd’hui, la Ferme Langlois et Fils fête ses 350 ans

La Ferme Langlois et Fils, située dans la région de Portneuf, a vu passer onze générations de cultivateurs. La famille célèbre cette année son 350e anniversaire avec une bonne dose de fierté.

En 1667, les ancêtres de la famille Langlois, Nicolas et Élysabeth, se sont fait « concéder une terre » de deux arpents. Encore aujourd’hui, presque tout y est cultivé manuellement. Médé Langlois, un des propriétaires, se bombe le torse en pensant à l’héritage de ses ancêtres.

« Ils ont travaillé avec les Premières nations en venant ici. La culture des trois sœurs [les haricots, le maïs et les courges] et tout ce que nos ancêtres ont appris, les gens ici [ne connaissaient rien de tout ça]. Ils étaient des cordonniers, des tisserands, ils n'étaient pas agriculteurs », explique-t-il.

La famille a rendu hommage à ses ancêtres au kiosque familial, qui est fréquenté par des visiteurs à l’année. Dans ce bâtiment en bois, les clients peuvent découvrir plusieurs artefacts qui ont marqué l’histoire de la ferme.

« On fait partie du circuit des économusées, donc les visiteurs peuvent découvrir l'artisan à l'œuvre. On parle entre autre du maïs », explique Nathalie Langlois, une employée.

Malgré l'incertitude reliée à l'agriculture et les enjeux qui l'accompagnent, la famille a bien l'intention de poursuivre sa voie. « Même si tu es jeune et que tu ne veux pas nécessairement être agriculteur, tu te dis qu’il faut [poursuivre la tradition] parce que c’est un gros pack sac culturel qu’on a », explique Médé dans son langage coloré.

Plus d'articles

Commentaires