Après les membres du groupe Demon Road qui ont écopé de peines de prison pour leurs cascades à moto, un autre groupe affiche sur les réseaux sociaux ses cascades effectuées sur les routes de la capitale nationale.

En équilibre sur une roue, roulant parfois dans des chantiers de construction, les membres du groupe Supermotard Québec filment leurs prouesses avant de les mettre en ligne sur Facebook et Youtube.

Le groupe, créé en 2011 selon sa page Facebook,  a effectué des cascades notamment sur l'autoroute Dufferin-Montmorency ou sur le boulevard Laurier. Une séquence montre également un motard qui roule sur la promenade Samuel-De Champlain, parfois sur le mobilier urbain.

La plus récente vidéo du groupe a été captée à l'occasion de l'Halloween, alors que les membres ont circulé costumés.

Infractions prises « au sérieux »

À la Sûreté du Québec (SQ), une porte-parole confirme que les vidéos mises en ligne par le groupe Supermotard Québec seront analysées. La police de Québec, de son côté, affirme que la fréquence des patrouilles sera augmentée dans les endroits ciblés par les motards.

Selon la SQ, des accusations pourraient être déposées si les personnes en situation d'infraction dans les vidéos peuvent être identifiées.

Le cas Demon Road Qc

Les frasques du collectif Supermotard Quebec ne sont pas sans rappeler celles des Demon Road Qc, à l'été 2014. À l'époque, une enquête de la SQ avait entraîné entre autres la condamnation du présumé fondateur du groupe, Tommy Bar-Longuépée, à 34 mois de prison.

L'homme de 29 ans a aussi perdu le droit de posséder un permis de conduire jusqu'en 2020. Sa moto, son casque et ses vêtements de cuir lui ont été confisqués.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine