Retour

De nouvelles mesures pour éviter les incendies à l'Hôtel de Glace

Une quinzaine d'extincteurs ont fait leur apparition à l'Hôtel de Glace à la suite de l'incendie qui a forcé l'évacuation de 33 personnes dans la nuit de lundi à mardi. De plus, toutes les chandelles ont été retirées des chambres.

Un texte de Stéphanie Tremblay

La direction affirme vouloir réduire les risques d'incendie. Selon l'établissement, les 15 extincteurs dépassent les normes de la Régie du bâtiment, qui exige de tels équipements seulement près des boîtes électriques.

Les clients de l'Hôtel de Glace ne pourront plus allumer de chandelles dans leur chambre. Celles-ci ont toutes été retirées.

Cependant, l'installation éphémère ne bénéficie toujours pas de détecteurs de fumée. De tels appareils sont inefficaces à des températures inférieures à zéro, semble-t-il.

La Régie du bâtiment autorise une telle pratique, pourvu qu'un employé soit présent dans l'hôtel 24 heures sur 24.

Or, personne n'était dans l'établissement lorsque le feu s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi, selon le rapport interne obtenu par Le Soleil.

Seul un employé d'entretien travaillait cette nuit-là. Il était en pause lors du déclenchement de l'incendie. Un employé du Village Vacances Valcartier, qui se trouvait non loin, a aperçu la fumée.

Toujours selon le quotidien, un technicien des pompiers de Valcartier aurait indiqué dans son rapport que la fumée aurait pu faire des victimes.

Groupe Calypso se défend

La direction du Groupe Calypso Valcartier a réagi par voie de communiqué.

« Nos procédures en place ont permis d’évacuer l’ensemble des occupants de l’hôtel avant même l’arrivée des pompiers. Il est à noter que la vigilance de nos employés a définitivement joué un rôle important dans l’évacuation des lieux », a indiqué la direction de l’Hôtel de Glace.

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Plus d'articles