Retour

Débordement des rivières Chaudière et Beaurivage : les municipalités en mode « rétablissement » 

Les niveaux des rivières Beaurivage et Chaudière tendent à diminuer depuis les dernières heures. L'eau se retire lentement des rues tant du côté de Lévis qu'en Beauce. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, s'est rendu dans la région où la situation demeure tout de même sous haute surveillance.

« Les précipitations qu'on a eues se sont calmées, les niveaux baissent un peu partout, mais on reste extrêmement vigilants. Il pourrait y avoir une remontée des niveaux d'eau dans certains secteurs », a affirmé le ministre Coiteux lors d'un point de presse à Lévis.

La situation s'est améliorée à Sainte-Marie en Beauce, où près d'une centaine de résidences situées au centre-ville sont toujours entourées d'eau ou inondées.

Ce matin, le nombre de personnes évacuées est passé de 110 à 124. Les autorités ont pris en charge six personnes. Les citoyens évacués regagnent peu à peu leurs domiciles.

Le niveau de la rivière Chaudière diminue environ de 6 centimètres à l'heure, mais le niveau demeure élevé. Seulement dans la journée de dimanche, la municipalité a reçu pas moins de 64 millimètres de pluie.

« Les rues se dégagent tranquillement, on constate les dégâts », affirme Bernard Boulanger, le coordonnateur aux mesures d'urgence.

Route fermée

À Scott, la route 173 demeure fermée partiellement en raison d’inondations.

Les cours sont suspendus à l'école primaire pour une deuxième journée cette semaine et plusieurs résidences sont évacuées jusqu'à ce que l'eau se retire des rues, mentionne Ghislain Jacques, responsable des mesures d'urgence à Scott.

« Ça va prendre encore quelques heures avant d’être capable de rouvrir la route du Président-Kennedy sur sa pleine longueur. L’école primaire est fermée encore pour la journée, les gens qui vont travailler, il y en a qui vont essayer, d’autres vont devoir demeurer à la maison », dit-il.

« La construction en zone inondable, c'est terminé  »

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, affirme que les résidences qui ont été construites en zone inondable après l'interdiction seront démolies.

Les coûts et dangers engendrés par les inondations d'hier prouvent selon lui qu'il faut sévir.

« Nous, c'est tolérance zéro, et même les gens qui le font sans permis, nous allons exiger la démolition de ces bâtiments-là, aussi clair que ça », s'est exprimé le maire Lehouillier.

Le niveau de la rivière Beaurivage continue de baisser. Les habitants des 37 résidences évacuées vont pouvoir progressivement rentrer chez eux d'ici demain.

« On pense que le débit de la rivière est capable d'assumer les pluies qui sont prévues au cours des prochains jours, nous sommes en période de rétablissement », a affirmé le maire Lehouillier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »