La Promenade des écrivains permet aux curieux de découvrir Québec à travers les textes des écrivains qui ont visité la ville et qui ont écrit à son sujet.

« La Promenade des écrivains, c’est un organisme qui est dédié au patrimoine littéraire de Québec. On se retrouve à arpenter la ville à travers les textes qui ont représenté les différents quartiers de Québec », explique Marie-Ève Sévigny, directrice et animatrice de l’organisme.

Une cinquantaine d’auteurs différents, d’ici et d’ailleurs, sont abordés dans une douzaine de parcours, depuis maintenant 18 ans.

« Je fais la lecture, et à travers les lunettes des écrivains, on regarde les lieux, tels qu’ils avaient été vus par les écrivains », ajoute-t-elle.

Parmi les auteurs étudiés : Roger Lemelin, qui a écrit Au pied de la pente douce, un récit qui se déroule dans le quartier de Saint-Sauveur.

C’est d’ailleurs en l’honneur de l’écrivain, à sa mort en 1992, que la côte Franklin est devenue la côte de la Pente-Douce.

« On a rebaptisé ce qui devenait maintenant une évidence, à savoir que la côte Franklin, ce n’était plus la côte Franklin, mais c’était la Pente-Douce », souligne-t-elle.

Les visiteurs peuvent parcourir Québec avec les yeux d’Anne Hébert, Claire Martin, Pierre Morency, Albert Camus et plusieurs autres.

Les promenades ont lieu tous les samedis et dimanches du 5 mai au 30 septembre, de 10 h 30 à 12 h 30.

Plus d'articles