Retour

Défi des escaliers : les coureurs en action sous une chaleur écrasante

Alors que le thermomètre a franchi la marque des 30 degrés à Québec, quelque 1800 coureurs âgés entre 10 et 81 ans ont pris d'assaut les escaliers qui relient la Haute-Ville à la Basse-Ville de Québec dimanche, dans le cadre du 9e Défi des escaliers.

Alternant entre les montées et les descentes, les coureurs les plus courageux ont parcouru 19 km en gravissant un total de 34 escaliers. D'autres ont plutôt opté pour une plus courte distance de 13 km en franchissant 22 escaliers.

Le champion masculin de l’épreuve, Alexandre Ricard, a achevé le parcours de 19 km pour la troisième année de suite avec un temps de 1:20:50. « Avec la chaleur et l'humidité aujourd'hui c'était vraiment difficile. À chaque année, on ne souvient jamais à quel point c'est douloureux faire une course comme ça », a-t-il déclaré.

Sarah Bergeron Larouche a remporté le volet féminin de l’épreuve en complétant la même distance avec un temps de 1:32:06. Elle souligne que cette course représente un défi de taille pour ceux qui courent sur des surfaces planes.

« Ça change vraiment de rythme dans les escaliers. [Il faut toujours] rester "focus" en continuant à [courir] parce que c'est facile de se mettre à marcher », a-t-elle dit.

Hausse d’achalandage

Après avoir connu une baisse d’achalandage lors des deux dernières années, l’événement a enregistré une augmentation de 16 % des inscriptions cette année.

« Il y a vraiment beaucoup d'engouement pour le Défi des escaliers, souligne Chantal Lachance, vice-présidente marketing et opérations chez Gestev, qui organise l’événement. C'est une course "carte postale". […] On va dans les plus beaux endroits de la ville. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine