Retour

Dégâts importants à l’église Saint-Jean-Baptiste

Le système de chauffage de l'église Saint-Jean-Baptiste à Québec a rendu l'âme le 29 décembre dernier, causant d'importants dégâts au bâtiment historique fermé au public depuis 2015.

Les canalisations et calorifères en fonte ont fendu après avoir gelé lorsque le système de chauffage s’est arrêté en période de grand froid.

Le constat fait durant les fêtes était désolant, relate le curé de l'église Saint-Jean-Baptiste, Pierre Gingras.

« Il y a de l’eau qui a coulé sur les murs, on a été obligés de retirer quelques œuvres d’art sur les murs parce que l’eau arrivait directement dessus », dit-il.

Le système de chauffage et toutes les entrées d’eau ont été complètement fermés en attendant le dégel.

D’ici là, la fabrique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste s’affaire à retirer les oeuvres et objets du patrimoine religieux le plus rapidement possible pour les confier au centre de conservation du diocèse.

Projets à long terme

La fabrique, qui est propriétaire du bâtiment, n’a pas les sommes nécessaires pour faire des travaux afin de réparer les dégâts, mentionne M. Gingras.

Toutefois selon lui, le bâtiment construit en 1881 n’est pas menacé à court terme.

Il faudra néanmoins trouver des solutions pour assurer l’avenir du bâtiment. Beaucoup de travail reste à faire, dit M. Gingras.

« On travaille avec Espace solidaire, le groupe qui a fait les démarches pour avoir des projets qui assureraient la pérennité de l’église et sa réouverture, et pour compléter les subventions, mais autant le ministère de la Culture que la Ville de Québec ça prend plusieurs rencontres », dit M Gingras.

Le ministère de la Culture et la Ville de Québec doivent accorder des subventions pour la revalorisation du lieu de culte. Des projets comme celui d’un Carrefour de généalogie ont été évoqués.

L'église Saint-Jean-Baptiste a fermé ses portes le 24 mai 2015. L'édifice de la rue Saint-Jean nécessite d'importants travaux de rénovation évalués à 10 millions de dollars.

Plus d'articles