Retour

Demande d’un nouveau dépouillement dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux

La candidate d'Équipe Labeaume dans le district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux, Marie France Trudel, demande un nouveau dépouillement des votes. Elle soutient que plusieurs irrégularités ont entaché le scrutin et pourraient avoir modifié l'issue du résultat.

Un texte de Louis Gagné

Conseillère municipale depuis 2005, Marie France Trudel a subi la défaite aux mains de la candidate de Québec 21, Nancy Piuze, lors de l’élection de dimanche dernier.

La colistière du chef Jean-François Gosselin a remporté l’élection dans le district situé dans l'arrondissement de Beauport avec une avance de 69 voix.

Mme Trudel a présenté une demande introductive d’instance pour un nouveau dépouillement et recensement à la Cour du Québec, vendredi.

La candidate défaite affirme avoir de bonnes raisons de croire que « des scrutateurs et des secrétaires de bureaux de vote ont compté ou rejeté illégalement des votes exprimés en sa faveur ».

Elle allègue que des électeurs auraient voté à plusieurs reprises dans au moins 18 bureaux de vote du district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

Marie France Trudel avance également que la fatigue des personnes affectées au dépouillement et leur difficulté à se concentrer pourraient avoir entraîné des erreurs.

La demande d’un nouveau dépouillement, si elle est acceptée, pourrait retarder l’entrée du chef de Québec 21 à l’hôtel de ville.

Défait dans la course à la mairie, Jean-François Gosselin avait besoin d’une victoire de sa colistière pour siéger au conseil municipal.

La requête de Mme Trudel devrait être présentée pour décision à l’un des juges de la Cour du Québec lundi prochain.

Plus d'articles

Commentaires