Retour

Départ de Jonatan Julien : Labeaume perd un « gros morceau », selon Shoiry

Le départ de Jonatan Julien laisse un vide énorme au sein de l'administration Labeaume et risque de ralentir plusieurs dossiers importants qui étaient sous sa responsabilité, croit l'ancien conseiller municipal Paul Shoiry.

« On ne se le cache pas, c'est une grosse perte pour Équipe Labeaume. Le maire perd l’élu le plus important de son équipe et si j’étais à sa place, j’essaierais encore de le ramener », confie M. Shoiry en entrevue à Radio-Canada.

Selon lui, il y a peu de personnes au sein de l’équipe du maire qui puisse prendre la relève de Jonatan Julien dans les différents dossiers qu’il pilotait tels que le budget, les infrastructures et plusieurs projets de construction.

« Tout va ralentir […] On ne peut pas arriver nouveau dans ces dossiers-là et les prendre haut la main. Ça prend un certain temps […] et si tu n'as pas le bagage de Jonatan Julien, bien c'est d'autant plus long », explique Paul Shoiry.

Apprécié de tous

L’ex-conseiller du district de Saint-Louis-Sillery ajoute que M. Julien est apprécié de tous les élus à l’hôtel de ville de Québec.

« Quand on le questionnait, il répondait toujours avec beaucoup de transparence. Il revenait avec les réponses et quand il y avait des erreurs ou des fautes dans son administration, il les admettait et corrigeait le tir. C’est un gars ouvert et respectueux », se souvient M. Shoiry.

Jonatan Julien a démissionné de ses fonctions de vice-président du comité exécutif jeudi pour siéger comme indépendant. Il a expliqué son départ par le fait que Régis Labeaume l’ait montré du doigt pour les nombreux ratés dans le dossier de la nouvelle centrale de police.

Paul Shoiry croit que M. Julien a pris la décision qui s’imposait en claquant la porte du comité exécutif. « Jonatan n'avait pas le choix de réagir comme ça parce que c’est ça crédibilité et ses compétences qui étaient attaquées », fait-il valoir.

Avec les informations de Nicolas Vigneault

Plus d'articles