Retour

Des adieux survoltés pour Metallica au Colisée

Le Colisée de Québec accueillait son dernier spectacle, hier soir, avec la venue de Metallica. Le groupe américain se produisait dans le vieil aréna, avant de présenter un autre spectacle, mercredi, dans le Centre Vidéotron.

Le groupe a offert une prestation survoltée aux 15 000 admirateurs présents. Le chanteur James Hetfield s'est adressé à la foule à plusieurs reprises pour souligner ce tout dernier spectacle au Colisée.

Pour sa part, le batteur du groupe, Lars Ulrich s'est permis un petit clin d'oeil en terminant le spectacle vêtu d'un chandail des Nordiques.

Comme l'avait expliqué Lars Ulrich au printemps, les deux concerts présentés à Québec sont différents l'un de l'autre. La représentation du Colisée Pepsi s'est faite selon une configuration normale, tandis que celle au Centre Vidéotron se tiendra sur une scène de 360 degrés, située au milieu de l'aréna.

La liste de chansons interprétées sera également différente d'un spectacle à l'autre.

Attachés à Québec

Une cinquantaine d'admirateurs de Metallica étaient déjà en file lundi matin dans l'espoir d'obtenir l'une des meilleures places au parterre lors du spectacle du soir. Certains sont venus de la Pologne, de la Floride, de Toronto, de Montréal et bien sûr, de Québec. 

Robert Côté, président du fan-club québécois de Metallica, souligne que les liens entre Québec et le groupe californien sont véritables et sincères.

« Les gars sont attachés à la ville depuis assez longtemps et même, le vieux Colisée, ils l'aiment encore. Là, il est passé date et ça va être agréable de passer à l'autre, mais le lien que Métallica a avec Québec, c'est une question d'amour, on les aime, donc ils ressentent ça », dit-il.

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, s'est réjouit pour sa part de cet événement inusité pour la fermeture du Colisée et l'inauguration de l'amphithéâtre.

« On est évidemment nostalgique, mais on pense : "une chance qu'on a l'amphithéâtre a côté". Mais, on va passer entre deux émotions, l'émotion de l'histoire et l'émotion de l'avenir. »

Le test du son

Après une fin de semaine marquée par la présentation des deux premiers matchs de hockey dans le Centre Vidéotron, la bâtisse passera un autre test mercredi soir, celui du son.

En marge du match des Remparts qui se tenait dimanche, le maire de Québec, Régis Labeaume, a fait savoir qu'il ne s'inquiétait pas outre mesure au sujet de cet aspect du bâtiment.

« Au total, ce qui m'intéresse, c'est d'entendre le son. Ça ne se peut pas qu'on n'ait pas un meilleur son que le Colisée. Ma curiosité à moi, c'est ça », a dit le maire, qui a par la suite fait le tour du Centre Vidéotron et de tous ses « racoins ».

Le Colisée Pepsi fermait ses portes à la fin du spectacle, après 66 ans d'existence. 

Plus d'articles

Commentaires