Retour

Des amendes à neuf chiropraticiens des cliniques Zéro gravité

Le conseil de discipline de l'Ordre des chiropraticiens du Québec a imposé des amendes variant de 1000 $ à 3000 $ à neuf chiropraticiens qui travaillaient dans les cliniques Zéro Gravité, dont une avait pignon sur rue à Québec.

Les avocats représentant les patients auraient souhaité que ces amendes imposées aux chiropraticiens soient plus sévères.

« L'impression qu'on a c'est que ça semble être peu dissuasif par rapport aux reproches qui étaient entre autres formulés par le syndic », affirme Me Jean-François Leroux.

Il ajoute qu'un ordre professionnel existe avant tout pour la protection du public. En conséquence, les professionnels qui contreviennent à leurs obligations déontologiques doivent être sévèrement réprimandés. 

Dans le cas des cliniques Zéro Gravité, Me Jean-François Leroux souligne qu'il « ne s'agit pas d'un épisode, où ponctuellement un professionnel peut commettre un impair, mais davantage d'une culture organisationnelle qui était présente pendant des années ».

Une demande d'autorisation pour exercer un recours collectif au nom de milliers d'ex-patients des cliniques Zéro Gravité est en cours même si l'entreprise a fait faillite en 2013.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine