Retour

Des amendes jugées insuffisantes pour les récidivistes d'Uber

Quatre chauffeurs d'Uber dont le véhicule a été saisi ont eu une mauvaise surprise, mercredi, au palais de justice de Québec. Plutôt que de condamner ces récidivistes à une amende de 530 $ tout en levant la saisie de leur voiture, le juge a pris les causes en délibéré.

Le Soleil rapporte que le juge Pierre A. Gagnon a réservé son jugement en suggérant que l'amende imposée aux contrevenants est peut-être insuffisante compte tenu du nombre grandissant de cas qui se retrouvent devant le tribunal, souvent pour des récidives.

Les chauffeurs devront donc se priver de leur véhicule pour une période indéterminée. L'un d'entre eux en était à sa sixième condamnation.

Le Regroupement des intermédiaires en taxi de Québec (RITQ) applaudit la décision du juge Gagnon. « Il y a des récidivistes qui ne comprennent pas. Le gouvernement, il faut qu'il bouge. Il a raison, le juge, il faut que les sanctions augmentent et que ça arrête à un moment donné », affirme Abdallah Homsy.

Un seul chauffeur qui en était à sa première infraction, a pu récupérer son véhicule après avoir payé l'amende.

Plus d'articles

Commentaires