Retour

Des arbres abattus pour contrer l'agrile du frêne 

La Ville de Québec a procédé mardi matin à la première phase d'abattage d'arbres en vue de contrer la propagation de l'agrile du frêne. L'insecte originaire d'Asie est apparu sur le territoire au cours des dernières semaines.

Des citoyens de la rue du Parc se sont fait réveiller par le bruit de scies mécaniques. La Ville prévoit abattre 26 arbres infectés mardi et mercredi.

Plusieurs rues du quartier Montcalm sont touchées par l'opération, comme la rue Fraser, la rue Brown et le boulevard René-Lévesque.

En plus des employés municipaux, un chercheur de Ressources naturelles Canada est également sur place. Il récolte des échantillons de branche à différents niveaux de la cime pour mieux les analyser.

Le chercheur Robert Lavallée croit que cette opération permettra de faire évoluer la recherche et de détecter plus rapidement l'agrile.

« Les arbres vont ni plus ni moins donner leurs corps à la science pour améliorer nos méthodes de détection, parce que le nerf de la guerre contre l'agrile c'est d'être capable de le détecter rapidement », affirme-t-il.

Sur les Plaines d'Abraham, une vingtaine d'arbres ont déjà été abattus depuis que la Commission des champs de bataille nationaux a été saisie du problème à la mi-juillet.

Les arbres seront remplacés par d'autres essences et la Ville souhaite diversifier la forêt urbaine.

Plus d'articles

Commentaires