La Ville de Québec ainsi que le Centre de la petite enfance Les Petits murmures loueront, à compter de l'année prochaine, des espaces dans les bâtiments patrimoniaux des Ursulines dans le Vieux-Québec.

Le CPE, déjà établi dans le Vieux-Québec, y aménagera des installations pour offrir 80 nouvelles places de garderie, principalement pour les enfants du personnel du Centre hospitalier universitaire de Québec qui travaillent à proximité de la propriété religieuse sur la rue Donnacona. Le service de garde offrira un horaire atypique de soir et de fin de semaine.

Pour sa part, la Ville de Québec y établira des bureaux pour ses services administratifs. La Ville de Québec, qui a signé un bail d'une durée de 10 ans, paiera aux Ursulines un loyer annuel d'un peu plus de 298 000 $ pour les locaux des fonctionnaires.

Soeur Cécile Dionne, supérieure générale des Ursulines de l'Union canadienne, souligne que l'initiative suscite l'enthousiasme des religieuses qui souhaitaient des partenaires pour sauvegarder et mettre en valeur leurs bâtiments patrimoniaux.

« Ce projet longuement mûri nous semble prometteur pour l'avenir du monastère. Nous reconnaissons en nos nouveaux partenaires tant chez les gens de la Ville que chez les gens du CPE, des personnes soucieuses de conserver et protéger ces lieux chargés d'histoire. »

Les religieuses se réjouissent par ailleurs de l'arrivée prochaine de jeunes enfants, une idée en lien avec la mission éducative des Ursulines.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, souligne également que l'ajout de nouvelles places en garderies répond à un besoin pour les travailleurs du secteur et contribuera à ramener les familles dans le Vieux-Québec.

« 80 places additionnelles, c'est beaucoup. [...] Ça va soulager bien des mères et des pères de famille qui travaillent dans le Vieux et quand on parle de ramener des gens entre les murs, c'est le genre de services qu'il faut leur donner ».

Seulement 3 des 17 ailes du monastère des Ursulines font l'objet de l'entente. Les autres ailes, notamment l'école des Ursulines, le Musée et la résidence des religieuses, conservent leur vocation actuelle.

Plus d'articles

Commentaires