Les Carabins étaient sans chef, mercredi soir, pour une partie du dernier entraînement avant le grand départ pour Québec jeudi matin. Danny Maciocia a dû quitter le CEPSUM pour aller cueillir des honneurs au gala de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec: les titres d'entraîneur et d'équipe de l'année pour la saison 2014.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

« On se prépare de la même façon que l'an passé (avant la conquête de la première Coupe Vanier). Il faut considérer ce match comme un autre. Pour moi, ce sera le dernier match universitaire de ma carrière, confie Philip Enchill qui complétera sa 5e année samedi lors de la finale de la Coupe Vanier. Mais on ne veut pas se mettre de la pression additionnelle. »

Pendant que le vétéran receveur songeait déjà à une deuxième bague qui pourrait lui permettre de bien boucler la boucle, son coéquipier Régis Cibasu, joueur par excellence de la Coupe Vanier en 2014 et cible de choix de Gabriel Cousineau en 2015, se disait excité par le match contre les Thunderbirds de l'Université de la Colombie-Britannique. Mais il réalise que les Carabins auront fort à faire pour répéter l'exploit.

« Les Thunderbirds ont une très bonne défensive. Ils sont structurés. Ils ont des demis défensifs très rapides alors on va essayer de s'ajuster. Les coachs nous ont bien préparés. On a des astuces pour le match », explique le receveur.

Des séances de visionnement ont permis aux Carabins de mieux se préparer pour la grande finale du football universitaire canadien. Selon la règle, dès qu'elles se sont qualifiées, chacune des deux équipes devait envoyer les vidéos de ses trois derniers matchs à l'autre club. C'est donc sur écran que les joueurs ont réalisé que Mike O'Connor est un grand et très habile quart-arrière.

« Il est une menace constante à chaque fois qu'il touche le ballon. Il peut faire un gros jeu. Ceux qui l'entourent aussi, les receveurs sont capables d'attraper les ballons. Et il y a un bon running back qui lui permet d'avoir du temps pour lancer le ballon », indique l'ailier défensif Jonathan Boissonneault-Glaou.

Sur les bancs d'école


Malgré ce que pourraient en penser certains en cette semaine de Coupe Vanier, les trois joueurs rencontrés jurent qu'ils ont assisté à leurs cours universitaires cette semaine! C'était école obligatoire jusqu'à mercredi midi. « C'était difficile de se concentrer (parce que les collègues de classe ne nous parlaient que de Coupe Vanier cette semaine), dit Boissonneault-Glaou, élu joueur défensif de l'année au Québec. L'an passé, on vivait la semaine de la Coupe Vanier, mais on ne réalisait pas ce qui se passait. On a juste réalisé à la fin quand tout était fini. Mais là, on sait ce que c'est et on sait que c'est excitant. C'est vraiment cool. »

« C'est sûr que l'école, c'est important. Mais dans des semaines comme ça, on aime ça penser au football un peu plus », avoue franchement Enchill, à quelques mois d'être diplômé en éducation physique et santé.

Les joueurs quitteront Montréal en direction de Québec jeudi matin. Seront-ils encouragés ou hués par la foule locale qui, habituellement, encourage le Rouge et Or? « Honnêtement, on ne sait pas. Ça nous importe peu. On va juste jouer notre football », dit Cibasu, qui n'avait certainement pas cru remporter la Coupe Vanier si vite lorsqu'il s'est joint aux Carabins en 2014. Quant à l'idée de voir les Bleus-blancs-noirs devenir une dynastie après deux conquêtes de suite de la Coupe Vanier? « On va voir après! », conclut Boissonneault-Glaou. 

L'horaire des Carabins

. Jeudi 9h: départ en autobus vers Québec
. Jeudi 13h-14h30: léger entraînement à l'arrivée à Québec sur le terrain du Rouge et Or
. Jeudi 15h: rencontre d'équipe
. Jeudi 19h: banquet des étoiles à l'hôtel Hilton
. Vendredi après-midi: entraînement des deux équipes en même temps. Les Thunderbirds auront le premier choix de décider s'ils s'entraînent à l'intérieur ou à l'extérieur.       Les Carabins prendront l'autre terrain disponible.
. Samedi 13h: finale de la Coupe Vanier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine