Retour

Des champs endommagés par la grêle sur la Rive-Sud

L'épisode de grêle qui a secoué la Rive-Sud mardi après-midi a laissé des traces dans les champs. Des producteurs de Lévis constatent des dommages dans leurs récoltes de petits fruits, notamment.

Clément Gosselin n'hésite pas à parler « d'une catastrophe ». Le feuillage de plusieurs de ses plants de fraises est très endommagé et des fruits mûrs ont aussi été durement touchés. Certains plants ne pourront tout simplement pas être récupérés.

« Les grêlons ont tout brisé. Il va falloir passer pour nettoyer tout ça. Même les fraises vertes en devenir sont « poquées », ce n'est plus bon. On va espérer que les plus petites fraises puissent passer au travers et qu'on va pouvoir réussir à récupérer un petit peu la récolte », souhaite le producteur.

Une grande partie de la récolte de la Ferme Gosselin est maintenant perdue et les pertes s'annoncent considérables. « On va essayer de récupérer ce qu'on est capable. C'est vraiment triste de regarder ça. Ce n'est vraiment pas drôle aujourd'hui pour nous autres. » Clément Gosselin estime aussi avoir perdu la moitié de sa récolte de bleuets.

Du jamais vu en 20 ans

La propriétaire des Bleuets du Vire-Crêpes, Anne Ladouceur affirme n'avoir jamais vécu une situation pareille en 20 ans. L'entreprise qui cultive 20 000 plants de bleuets dans ses champs estime avoir perdu 40 % de se production.

« On ne croyait pas qu'il y avait des dommages autant que ça. On s'enlignait pour une très bonne saison de bleuets [...] Il y a beaucoup de fruits qui sont encore sur les plants qui sont endommagés alors on ne sait pas comment ça va aller, s'ils vont grossir ou tomber. »

Non loin de là à la Ferme Demers, l'arrivée d'une trentaine de travailleurs étrangers prévue la semaine prochaine a été retardée de deux semaines en raison de l'état de la production de fraises.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine