Retour

Des citernes transformées en oeuvres d'art à Lévis

La raffinerie Valero de Lévis vient de dévoiler les fresques qui recouvrent les deux réservoirs de son terminal maritime à Lévis. Les deux structures sont désormais recouvertes d'une photo d'époque du secteur la rue St-Laurent, au grand plaisir des marcheurs et des cyclistes qui circulent dans le secteur.

Le maire Gilles Lehouillier est très satisfait du résultat. « Voilà un excellent partenariat où finalement, une contrainte au départ devient soudainement une opportunité », a-t-il déclaré au sujet du Groupe de travail d'embelissement chez Valero.

Le comité, composé de représentants de la raffinerie, d'élus municipaux et de citoyens a discuté pendant quelques années pour en arriver à ce résultat.

L'enfouissement des citernes et des tuyaux qui s'y raccordent étaient la solution d'abord préconisée par les résidents du secteur et les utilisateurs de la piste cyclable. Les études réalisées par Valero ont cependant démontrés que les travaux soulevaient des questions environnementales et auraient été trop coûteux.

La directrice générale de la raffinerie Jean Gaulin, Martine Péloquin, précise également qu'il était impossible pour l'entreprise de simplement éliminer les citernes.

« C'est des réservoirs qui sont installés là depuis le début de la raffinerie, c'est des réservoirs qui sont essentiels pour l'opération du déchargement des produits qu'on recoit à la raffinerie, c'est des réservoirs d'eau, on appelle ça de l'eau de balast qui vient des navires donc sont essentiels il faut qu'ils restent là. »

Les fresques installées au coût de 400 000 dollars sont un excellent compromis, selon le porte-parole du Groupe de travail d'embellissement chez Valero, Émilien Bouffard.

« Au moment où l'installation c'est fait au cours des derniers mois souvent on a eu l'occasion d'échanger avec des utilisateurs de la piste cyclable , des résidents du secteurs, tout le monde apprécie maintenant de voir ces fresques là comme une forme d'oeuvre d'art », souligne-t-il.

L'atténuation de l'impact visuel des réservoirs n'est que la première étape d'un plan de 5 millions de dollars de la raffinerie pour embellir le secteur. La prochaine étape sera de camoufler les conduites en bordure du fleuve avec un écran stylisé.

Plus d'articles

Commentaires