Retour

Des commerçants plaident pour rendre Grande Allée piétonne le dimanche

Des commerçants de la Grande Allée à Québec rêvent toujours de rendre la rue piétonne une partie de l'année. Action promotion Grande Allée va proposer à la Ville de Québec d'interdire la circulation automobile tous les dimanches, après le Festival d'été jusqu'au mois de septembre.

Cette mesure viserait la portion commerciale comprise entre l'hôtel le Concorde et le parc de la Francophonie. Action promotion Grande Allée songe même installer une scène qui permettrait la tenue de spectacles.

Le directeur-général de l'organisme, André Verreault soutient que cette fermeture, une journée par semaine, ne causerait pas de problème de circulation majeur.

« Quand on voulait le faire pour tout l'été, ça occasionnait des problèmes de circulation, des détours. Juste le dimanche, alors que les bureaux gouvernementaux sont fermés et que moins de gens sont au travail, ce serait une belle opportunité de faire ça. »

M. Verreault cite en exemple l'avenue des Champs-Élysées à Paris, qui est réservée aux piétons et aux cyclistes certains dimanches, à partir de mai. Il souligne que rendre Grande Allée piétonne, comme c'est le cas durant le Festival d'été, aurait des impacts positifs auprès des gens d'affaires.

Action promotion Grande-Allée espère obtenir l'accord de la Ville de Québec pour lancer son projet dès cet été, de la fin juillet jusqu'à la fête du Travail.

D'autres artères piétonnes?

Le copropriétaire du bistro l'Atelier sur Grande Allée, James Monti, voit encore plus loin.

« Ça pourrait aussi s'appliquer sur d'autres artères principales. Comme, on a déjà la rue Saint-Jean un peu l'été, mais ça pourrait très bien s'élargir à d'autres endroits, pas nécessairement juste sur la Grande Allée. »

Sur une portion de la rue Saint-Jean, une animation permanente est envisagée en août.  Les Sociétés de développement commercial de l'avenue Maguire et du quartier Montcalm n'ont pas l'intention pour leur part de réclamer une rue piétonne.

Ce n'est pas la première fois que les commerçants de Grande Allée plaident pour l'adoption d'une telle mesure. L'idée a été avancée en 2014 pour atténuer les travaux majeurs entrepris.

Plus d'articles

Commentaires