Retour

Des condos et des résidences touristiques pour relancer le Mont Tourbillon

EXCLUSIF - Le propriétaire du club de golf Mont-Tourbillon travaille sur un projet d'envergure pour la relance du site après l'incendie qui a décimé ses installations en décembre dernier.

Un texte de Guylaine Bussière

Michel Noël prévoit la construction de 60 condominiums résidentiels, répartis sur 4 bâtiments de 15 unités, en plus de 80 unités d'hébergements touristiques.

Le projet dont le nom actuel est « Club de golf Lac-Beauport » nécessitera des investissements évalués entre 30 et 40 millions de dollars, et entraînera aussi la transformation du golf du Mont Tourbillon pour en faire un parcours 5 étoiles.

Pour parvenir à ses fins, l'homme d'affaires s'est associé au groupe Synchro immobilier, connu à Québec pour des projets tels la tour Origine et les condos Kaméléon.

Inspiré d'un projet au Mont Tremblant

La mise en place de ce complexe récréotouristique et domiciliaire s'inspire du projet Quintessence développé au Mont Tremblant, peut-on lire dans les documents déposés par les promoteurs à la municipalité de Lac-Beauport, à la mi-juillet.

Les promoteurs y décrivent l'aspect extérieur du complexe qu'ils souhaitent intégrer au site. Ils s’inspirent d'une approche scandinave avec toiture en pente et intégration de matériaux naturels comme la pierre et le bois.

Michel Noël et ses partenaires d'affaires veulent toutefois demeurer discrets sur les détails du projet jusqu'à ce qu'il soit présenté officiellement à la population lors d'une séance d'information publique prévue en octobre.

Les promoteurs souhaitent en effet rencontrer la population et mettre en relief le fait que la communauté profitera du nouveau complexe grâce à entre autres à l’aménagement d’une piscine, d'un spa, d'une salle de cinéma et de restaurants.

Le nouveau complexe n'accueillera toutefois pas de grands banquets ou des soirées bruyantes, assure-t-on.

Georges Blouin, du Groupe Synchro Immobilier, précise également que le projet respecte le voisinage, l'environnement et le règlement de contrôle intérimaire mis en place le printemps dernier par la Communauté métropolitaine de Québec (CMR) pour protéger les sources d'eau potable.

Deux études

Dans les documents de présentation du projet remis à la municipalité de Lac-Beauport, le promoteur joint une première étude dans laquelle il explique qu’il assurera la distribution de l'eau potable et la cueillette des eaux usées. Pour ce faire, il mettra en place un système privé d'aqueducs et d'égouts qui sera cédé à la Ville.

Une seconde étude qui évalue l'impact du projet sur la circulation a également été déposée.

Ces deux études présentées par le promoteur ont été analysées par le service d'urbanisme de la Ville. Dans une note aux élus, le service d’urbanisme soulève des questions sur les besoins réels du projet en matière d'eau potable.

Quant à l'impact du projet sur le débit de circulation dans le secteur de la Montée du Golf, le débit journalier en période estivale augmenterait de 76 % avec ce projet, conclut le service d'urbanisme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine