Retour

Des enseignants de Québec rejettent les ententes de principe avec le gouvernement

Les enseignants ne voient pas tous d'un même oeil les ententes de principe conclues avec le gouvernement en décembre. Alors que le syndicat de l'enseignement des Deux-Rives les a entérinées à 90 % la semaine dernière, les enseignants des commissions scolaires des Premières-Seigneuries et de la Capitale se sont prononcés contre.

Le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec qui représente 5000 professeurs a consulté ses membres, hier soir, au Centre de foires.

Les enseignants ont rejeté l'entente qui touche les salaires et le régime de retraite à 73 %. L'autre accord de principe concernant les conditions de travail du personnel enseignant a été rejeté à 76 %.

L'exécutif syndical avait recommandé le rejet des accords de principe, jugeant les gains faibles par rapport aux demandes initiales. Le président du Syndicat de l'enseignement de la région de Québec, Denis Simard, croit que le gouvernement Couillard aurait pu faire mieux.

« Pour nous, l'entente était insatisfaisante et nos gens sont arrivés à la même conclusion. Ce qu'on veut, c'est améliorer les conditions d'exercices, alléger la tâche », explique Denis Simard.

Des gains insuffisants

L'entente de principe sur les conditions de travail prévoit que les classes de maternelle auront un élève de moins dès l'automne. Quelque 400 postes à statut précaires deviendront aussi permanents.

Le gouvernement prévoit également à investir 12 millions de dollars supplémentaires dans les classes ordinaires pour l'intégration des élèves en difficulté. Ces engagements sont évalués à 60 millions de dollars par la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE) qui a négocié l'entente.

Quelque 1200 membres du Syndicat de l'enseignement de la région ont voté mardi soir. Le taux de participation se situe à 26%.

Les différents syndicats liés à la FSE ont jusqu'au 22 janvier pour consulter leurs membres. Ceux qui ont voté contre les accords n'auront pas le choix de se rallier si une majorité d'enseignants vote en faveur.

Dans Charlevoix, les enseignants ont entériné à plus de 80 % les deux ententes de principe.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine