Retour

Des étudiants de Québec en route pour l'investiture de Trump

Des étudiants du Cégep Garneau, à Québec, s'apprêtent à vivre une leçon de politique en direct sur le terrain à Washington. Ils ont pris la route, jeudi matin, pour assister à la cérémonie d'investiture de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Donald Trump prêtera serment demain dans la capitale américaine pour devenir le 45e président des États-Unis. Une quarantaine d'étudiants de Luc Laliberté et quatre autres enseignants du Cégep Garneau auront la chance d'assister à cet événement hautement protocolaire.

« C'est le prolongement carrément d'une démarche qui est pédagogique. C'est d'être sur le terrain pour leur faire toucher, voir des choses qu'on a abordées en classe pour être en mesure d'en discuter », explique Luc Laliberté.

L'enseignant souhaite conscientiser les jeunes au « gigantisme » de l'événement. Certains étudiants font le voyage dans le cadre de leur cours d'histoire ou de politique américaine. D'autres sont simplement curieux de vivre ce moment historique.

Tout comme il y en avait pour le phénomène Obama en 2008, certains sont là simplement pour le phénomène Trump en 2017.

Luc Laliberté, enseignant au Cégep Garneau

Étudiant au baccalauréat international, Léo Thibault s'attendait à assister à l'investiture de la première femme présidente des États-Unis au moment où le voyage a été organisé, cet automne, au terme de longues démarches pour obtenir les autorisations.

Il admet toutefois que peu importe l'élu, assister à une telle cérémonie est une expérience marquante. « De voir la foule là-bas, la grandeur de l'événement il y a un petit stress qui est relié à ça. Mais j'y vais avec enthousiasme », dit-il.

Comme le veut la tradition, le président américain devra se prêter à une série de rituels en présence de nombreux invités. Les anciens présidents Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton seront présents, de même que l'ex-rivale démocrate du futur président, Hillary Clinton.

Luc Laliberté est convaincu que ses étudiants vont vivre un événement qui va les marquer, peu importe qu'ils soient partisans de Trump ou non.

« On fait l'histoire d'une façon aussi. C'est le premier président qui n'est pas issu de la classe politique, qui n'a aucune expérience. Ça peut réserver de bonnes comme de mauvaises surprises, on verra », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine