Retour

Des exercices à la base de Valcartier irritent des citoyens

Des exercices de tir menés cette semaine à la base militaire de Valcartier perturbent la quiétude de bon nombre de citoyens. Les entraînements au tir d'artillerie se déroulent le jour comme la nuit jusqu'à dimanche.

L'Armée canadienne a indiqué que 10 détonations par heure pourraient être entendues entre 1 h et 4 h du matin. Les militaires s'entraînent dans les conditions auxquelles ils pourraient être exposés en mission.

Plusieurs citoyens se disent incommodés par les bruits provenant de la base militaire depuis le début de la semaine. Les plaintes ne proviennent pas seulement de résidents de Valcartier et de Val-Bélair. Des citoyens de Charlesbourg, Beauport et Stoneham affirment que leur maison tremble pendant les exercices.

Alain Richard, qui habite dans le nord de Charlesbourg, est exaspéré. « Quand il est rendu minuit, une heure du matin, il faut qu'il pense aussi qu'il y a des gens qui travaillent et qui ont des jeunes enfants », dit-il.

M. Richard aurait souhaité que les exercices se déroulent la fin de semaine. Comme une vingtaine d'autres personnes, le citoyen a porté plainte à la base militaire de Valcartier. Le militaire qui a pris l'appel mercredi a toutefois exprimé son impuissance en disant qu'il allait transmettre la plainte à son commandant.

Exercices en fin de semaine

Demain, des tirs sont prévus de 7 h du matin à 1 h dans la nuit. Jusqu'à 10 détonations par heure pourraient être entendues entre 1 h et 4 h, dimanche.

Les exercices menés par le 5e Régiment d'artillerie légère et trois régiments de la Réserve sont concentrés en une seule semaine pour minimiser les impacts sur la communauté, précise l'Armée canadienne dans un communiqué.

Les bruits de tir et les détonations sont accentués lorsque le temps est nuageux et froid.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine