Retour

Des infirmières s'enchaînent devant l'édifice Price

Une centaine d'infirmières et d'infirmiers ont manifesté ce matin devant l'édifice Price dans le Vieux-Québec pour protester contre les dernières offres du gouvernement dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public.

Les membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont marché du Centre des congrès jusqu'à l'édifice qui abrite l'appartement de fonction du premier ministre Philippe Couillard.

Les syndiqués mécontents se sont enchaînés symboliquement devant l'immeuble, bloquant ainsi l'accès pendant une trentaine de minutes.

Un an après le dépôt de ses offres sectorielles, la présidente de la FIQ, Régine Laurent, déplore la lenteur des négociations et demande l'intervention du premier ministre.

« Ça fait un an qu'on se parle maintenant. Il est temps que le chef du gouvernement, M. Couillard, mette son pied à terre et dise oui au réseau public de santé et oui aux solutions. »

Régine Laurent estime que l'équilibre budgétaire compromet les services aux patients. « On ne peut pas dire à des patients : "Aujourd'hui, pouvez-vous nous excuser, attendez l'équilibre budgétaire, puis après ça, on va vous soigner." », dénonce-t-elle.

La FIQ, qui ne fait pas partie du Front commun syndical, ne participe pas au mouvement de grève tournante jeudi et vendredi, à Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine