Retour

Des installations sportives pour lutter contre le décrochage scolaire

L'école secondaire Vanier a inauguré ses nouvelles installations sportives extérieures, samedi. Un terrain de soccer synthétique, un terrain de basketball et une piste de course à pied ont été construits avec l'objectif de lutter contre le décrochage scolaire.

« Je pense qu'on a viré l'école de bord », a lancé Régis Labeaume.

Le taux de décrochage de cette école a déjà atteint près de 60 %, un des pires taux de la province. Depuis des années, la direction souhaitait infléchir cette tendance.

Avec la mise en place d'un programme sportif au sein de l'école et la construction de ces nouveaux équipements au coût de 3 millions de dollars, le nombre d'élèves en difficulté aurait chuté de façon significative, selon l'administration.

Régis Labeaume est convaincu que le modèle sera cité en exemple et qu'il pourrait même être reproduit dans d'autres établissements d'enseignement.

L'école secondaire Vanier compte 380 étudiants dont bon nombre sont issus d'un milieu défavorisé. En tout, 34 nationalités sont représentées parmi les élèves.

Plusieurs partenaires

De nombreux acteurs ont contribué à la réalisation du projet. L'école elle-même, la Ville de Québec, le gouvernement provincial, la commission scolaire de la Capitale ainsi que des partenaires privés ont tous mis l'épaule à la roue.

La comédienne Guylaine Tremblay, ancienne élève de l'école, a aussi fait partie du projet en devenant porte-parole de Mobilisation Vanier, une initiative qui fait la promotion de la persévérance scolaire dans cette école.

Elle raconte que l'événement déclencheur s'est produit il y a deux ans, quand elle a rencontré Régis Labeaume au Festival d'été de Québec. Il lui aurait demandé son appui pour un projet de lutte contre le décrochage scolaire dans son ancienne école.

« J'avais un petit doute. Des fois, ce n'est pas parce qu'un politicien te dit quelque chose que ça va nécessairement arriver! », a-t-elle lancé en rigolant.

Deux ans plus tard, elle constate que la mobilisation de plusieurs acteurs a porté ses fruits. « De quelle façon on peut réunir tous ces jeunes qui viennent d'horizons différents? Par le sport! »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque