Retour

Des limites à la pose de sabots de Denver à Moncton

La Ville de Moncton a déposé un arrêté qui impose des limites à la pose de sabots de Denver, ces appareils qui immobilisent les véhicules stationnés illégalement.

L’arrêté sur l’immobilisation de véhicules a été passé l’étape de la première lecture, lundi soir. Il limite à 45 $ la somme qui peut être exigée aux contrevenants pour libérer les véhicules immobilisés.

Dans le passé, les entreprises qui posent des sabots de Denver ont imposé des sommes pouvant atteindre 180 $ aux automobilistes pris en défaut, ce qui avait suscité bien des plaintes.

Des automobilistes ont même été forcés d’attendre plus d’une heure que quelqu’un vienne enlever un sabot de leur véhicule et de payer comptant.

30 minutes d'attente maximum

Le nouvel arrêté limitera le temps d’attente des automobilistes, selon Nick Robichaud, directeur général des services juridiques à la Ville de Moncton.

« L’employé désigné pour enlever l’appareil doit se présenter au stationnement ou être disponible 30 minutes ou moins après l’appel de la personne qui veut faire enlever [le sabot] », indique-t-il.

Les poseurs doivent aussi accepter les cartes de crédit ou de débit, en plus de l’argent comptant.

La Ville se réserve le droit de révoquer leurs permis s’ils ne respectent pas les nouveaux règlements. Ce permis coûtera 100 $ aux entreprises.

L’affichage devra également être amélioré dans les terrains de stationnements pour que les automobilistes sachent à quoi ils s’exposent s’ils y stationnent sans permis.

La réputation de la ville en jeu

La mairesse de Moncton, Dawn Arnold, se dit très heureuse que sa municipalité en soit arrivée à cette étape. Elle avait voulu légiférer précédemment, mais l’ancienne loi sur les municipalités l’en empêchait. Une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier a éliminé les obstacles.

« Nous avons des touristes qui viennent de partout et cela leur laisse un goût amer », dit-elle, à propos des automobilistes de l’extérieur qui ont eu la mauvaise surprise de découvrir un sabot de Denver en revenant à leur véhicule à Moncton.

Le nouvel arrêt sera soumis à la deuxième et à la troisième lecture lors de la réunion du conseil municipal du 22 mai.

Avec des renseignements de Kate Letterick, CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde