Retour

Des nouvelles encourageantes sur la santé des blessés de l’attentat de Québec

Deux semaines après l'attentat qui a frappé le Centre culturel islamique de Québec, l'état de santé des deux hommes qui sont toujours hospitalisés aux soins intensifs s'améliore.

Saïd El-Amari, qui a été blessé à l’abdomen et au genou dans la soirée du 29 janvier au Centre culturel islamique de Québec, aurait recommencé à parler.

Il y a cinq jours, sa conscience s’était améliorée et il avait commencé à reconnaître ses proches. Saïd El-Amari est un chauffeur de taxi d’origine marocaine et il a quatre enfants.

Quant à Aymen Derbali, qui a été plongé dans un coma artificiel à la suite de l’attentat, il est parvenu à ouvrir les yeux et il aurait réussi à bouger son bras droit.

Il s’agit d’une nouvelle encourageante pour sa motricité; le soir de l'attaque, il avait reçu cinq balles dont une au cou.

Ce père de trois enfants originaire de la Tunisie est un consultant en informatique. Il demeure toutefois dans un état critique, lui qui avait subi une opération la semaine dernière.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Légalisation du cannabis: 6 choses essentielles à savoir