Retour

Des objets indésirables dans les bacs de dons de vêtements

Avec l'arrivée du printemps, plusieurs boîtes de dons de vêtements de la région de Québec se retrouvent pleines à craquer. Cependant, les vêtements ne sont pas les seuls articles déposés dans ces boîtes, ce que déplorent des organismes locaux qui viennent en aide aux démunis.

Le Café rencontre du centre-ville, qui offre des repas chauds aux moins nantis du quartier Saint-Roch, détient 55 boîtes de dons dans la région. Plusieurs fois par semaine, des dons sont acheminés vers les locaux de la friperie du quartier Saint-Roch, mais certains articles prélevés devraient plutôt prendre le chemin des écocentres, dit le directeur des opérations de l'organisme, Jacques Dumont.

« Parfois, des gens peuvent déposer une ou deux télévisions, dit-il. Ce n'est pas de gros objets qu'on recherche. Ce qu'on veut, c'est du linge. »

M. Dumont constate que plusieurs donateurs ont tendance à prendre les boîtes de dons comme station de débarras. Ce comportement est cependant en baisse, dit M. Dumont qui rappelle à la population de déposer de petits objets dans les bacs.

L'organisme souhaite que la population s'abstienne de déposer des ordinateurs et autres appareils électroniques ou électriques volumineux qui ne sont pas destinés à la friperie.

« Si les gens déposent de gros articles à côté des bacs, c'est mauvais pour l'environnement », explique Jacques Dumont.

La demande pour les vêtements usagés est en croissance constante dans le quartier Saint-Roch. Plus de 340 tonnes de vêtements y sont triées chaque année, ce qui permet de financer la soupe populaire du Café rencontre. Près de 20 000 repas y sont servis chaque année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine