Retour

Des organismes inquiets des répercussions du meurtre dans Saint-Sauveur

Les organismes qui interviennent auprès des personnes atteintes de troubles de santé mentale craignent que le meurtre d'un touriste français survenu dimanche soir à Québec provoque une stigmatisation de leur clientèle.

Le suspect Sylvain Fournier, qui a été accusé de meurtre et de tentative de meurtre, souffre de troubles de santé mentale. La coopérative L'Étale, où il habitait dans le quartier Saint-Sauveur, accueille à la fois à une clientèle familiale et des gens souffrant de problèmes de santé mentale.

« Il ne faut pas faire l'équation entre dangerosité et santé mentale », signale la directrice du Centre de crise de Québec, Louise Larouche.

« C'est comme monsieur et madame Tout-le-monde avec des hauts et des bas. Il y a des gens qui sont très violents et qui n'ont pas de symptômes », souligne-t-elle.

Le directeur du Programme d'encadrement clinique et d'hébergement, l'organisme PECH, s'inquiète lui aussi des conséquences de ce drame sur la perception du public.

« Il n'y a pas de danger à Québec de fréquenter des gens qui ont des problèmes de santé mentale. Il y a des gens de toutes les classes sociales qui commettent des homicides. Quand c'est quelqu'un qui a des antécédents psychiatriques, tout de suite on dit que c'est à cause de ça », déplore Benoît Côté.

M. Côté signale qu'aucune agression à l'endroit d'un intervenant de son organisme n'a été rapportée en 25 ans d'intervention.

Richard Langlois, un agent de liaison pour l'Alliance des groupes d'intervention pour le rétablissement en santé mentale, souligne que le drame de dimanche aurait pu se produire ailleurs.

Ces événements font tout de même réfléchir. « Oui, ça devient complexe, admet-il. Et ce qui est difficile là-dedans, c'est qu'on ne pourra pas tout le temps éviter tous les drames. Ça, c'est bien certain, malheureusement. »

Rappelons que Sylvain Fournier devra subir un examen psychiatrique pour déterminer s'il est apte à faire face aux accusations de meurtre, tentative de meurtre et menaces de mort qui ont été portées contre lui. L'homme de 41 ans s'en serait pris dimanche à un touriste de 82 ans, en visite à Québec, alors que ce dernier le priait de se calmer. L'homme a été poignardé et sa femme grièvement blessée.

Plus d'articles

Commentaires