Retour

Des producteurs de sirop d'érable veulent agir librement

Après les opposants, ce sont les producteurs acéricoles en faveur des recommandations du rapport Gagné qui se sont rassemblés ce matin, devant l'Assemblée nationale.

Une centaine d'acériculteurs étaient réunis afin de demander au ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, d'aller de l'avant avec les recommandations du rapport, qui propose la fin du monopole de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Cette manifestation se voulait une réponse au rassemblement organisé mardi par l'Union des producteurs agricoles, qui a rassemblé 1200 producteurs de sirop d'érable.

Les manifestants réunis vendredi soutiennent que les quotas de production imposés par la Fédération freinent le développement de l'industrie acéricole.

« Actuellement, le contingent fait qu'on se tire dans le pied parce qu'on limite notre offre », soutient l'avocat qui représente les acériculteurs du Québec, Michel Pouliot.

Selon l'avocat, la Fédération exerce trop de contrôle sur les producteurs. « J'ai 35 ans de pratique et c'est la première fois que je vois un domaine où les producteurs ont eu à faire face à autant d'adversité et à autant de procès sur un débat qui est au coeur de notre économie parce que notre sirop d'érable, c'est notre pétrole, au Québec », explique-t-il.

Intimidation

Plusieurs manifestants ont dit subir de l'intimidation de la part de la Fédération, qui n'appuyait pas le rassemblement.

« Il y a bien des acériculteurs qui sont restés dans leur cabane [aujourd'hui] parce qu'ils avaient peur, dénonce Daniel Gaudreault, représentant de l'Union paysanne. Ils avaient peur de se faire voir la face. Ils avaient peur d'avoir des répercussions. »

L'acéricultrice de Sainte-Clotide-de-Beauce, Angèle Grenier, dénonce aussi le contrôle de la Fédération, qui, dit-elle, gère ses membres par la menace.

« C'est poursuite par-dessus poursuite, dit-elle. J'en ai une pile chez moi [...] Présentement, je suis payée juste à 65 % parce que l'an passé aussi j'ai eu une injonction [...] Comment voulez-vous qu'on se défende? »

La province, qui compte plus de 13 500 acériculteurs, produit plus de 100 millions de livres de sirop d'érable par année dans un marché total de 160 millions de livres.

Plus d'articles