Retour

Des propositions de peine opposées pour un homme qui se nommait le « Joker justicier »

Les avocats de la défense et de la Couronne divergent d'opinion quant à la peine à imposer à Richard Vallée, reconnu coupable de l'homicide involontaire d'un voisin. Richard Vallée qui s'était surnommé « le joker » a tué un voisin dans le quartier Saint-Sauveur en février 2012. 

Lors des recommandations sur la peine au palais de justice de Québec jeudi, l'avocat de Richard Vallée, Me Louis Belliard, a plaidé pour que son client obtienne des soins de santé et évite un séjour prolongé en prison.

Me Belliard a fait valoir que son client âgé de 55 ans avait davantage besoin de soins psychiatriques que d'une longue peine de prison. La défense estime que Richard Vallée devrait être libéré après avoir purgé l'équivalent de 5 ans depuis son arrestation.

L'avocat de la Couronne n'est pas de cet avis. Me Jean-Philippe Robitaille réclame plutôt une peine de 16 ans de prison. Selon Me Robitaille, l'homicide involontaire pour lequel Richard Vallée a été reconnu coupable s'apparente davantage à un meurtre qu'à un accident.

Le soir du meurtre, Richard Vallée avait fait irruption dans le domicile d'Alain Delisle avant de l'abattre froidement avec une arme tronçonnée sur laquelle il avait inscrit le mot « joker ».

Il a été reconnu coupable d'homicide involontaire par un jury en février dernier. Le juge Richard Grenier prononcera la peine le 15 janvier.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires