Retour

Des réfugiés inquiets après l'attentat de Québec

Des réfugiés récemment arrivés à Québec ne sont pas rassurés après la fusillade meurtrière survenue dans une mosquée dimanche dernier.

Le Centre multiethnique de Québec est intervenu cette semaine auprès d'un nombre plus élevé de nouveaux arrivants, qui ont exprimé des inquiétudes.

« Certains nous ont fait part de leurs préoccupations par rapport à la sécurité. C'est normal, on s'attendait à ça », exprime la présidente du Centre multiethnique de Québec Dominique Lachance.

« On a remarqué qu'il y avait peut-être un plus grand impact auprès des nouveaux, nouveaux arrivants. Ceux qui sont arrivés en décembre et qui n'ont pas de précédent avec la ville », affirme Mme Lachance.

Ces gens qui ont fui la guerre arrivent dans une ville en deuil alors qu'ils repartent à zéro dans un nouveau pays. « Déjà le contexte d'installation est difficile. Ne parlant pas français pour la plupart, ces réfugiés sont déjà isolés », illustre-t-elle.

Oui, ç'a créé chez certains une interrogation, une peur.

Dominique Lachance, présidente du Centre multiethnique de Québec

La mission des intervenants était de « relativiser » les choses, explique Mme Lachance. « Reprendre objectivement les faits et d'essayer d'expliquer que le risque zéro n'est nulle part », ajoute-t-elle.

Les membres d'une famille syrienne qui ont connu les horreurs de la guerre ont notamment confié avoir vécu des cauchemars depuis les événements.

Des services de soutien ont été ajoutés à l'hôpital Jeffrey Hale à l'intention des nouveaux arrivants, dans la foulée de la tuerie qui a fait six morts et cinq blessés graves.

Plus d'articles