Retour

Des restaurateurs dénoncent les réservations non honorées

Des restaurateurs de Québec déplorent les pertes engendrées par le « no show », le désengagement de clients qui ne se présentent pas dans le restaurant après avoir fait une réservation.

Le phénomène a pris des proportions importantes récemment, lors de la Saint-Valentin, au point où François Blais, chef propriétaire du Bistro B à Québec, a décidé de faire une sortie sur les réseaux sociaux dans laquelle il qualifiait la conduite de ces clients d'irrespectueuse.

« Je voulais juste passer un petit message amical à la clientèle qui ne se présente pas dans les commerces et qui n'avertit pas! »

Il dit avoir dû composer avec 24 places vides en raison de ces clients qui n'ont pas pris la peine d'annuler leur réservation, engendrant gaspillage de nourriture et pertes de centaines de dollars.

Le phénomène n'est pas nouveau, mais dans le contexte économique, il a beaucoup d'impact, dit François Blais. « Depuis un bout de temps, l'économie va un peu moins bien, c'est de plus en plus difficile dans la restauration, donc je pense que les pertes associées au no show paraissent plus importantes. »

Le phénomène exaspère également Yannick Parent, propriétaire du Bello et du Savini.

« C'est rendu un film d'horreur, il y a de soirées où on peut perdre des milliers de dollars à cause de personnes qui ne viennent pas, n'appellent pas et carrément qui sont pas là. »

Carte de crédit pour réserver

Les restaurateurs envisagent plusieurs avenues pour remédier au problème, dont celle de prendre l'empreinte de carte de crédit pour des réservations de plus de six personnes, comme c'est le cas au Bello depuis jeudi.

Jean-Sébastien Langlois, associé chez Libro, une plate-forme de réservation en ligne, collabore avec des restaurateurs pour répondre à leur demande afin de réduire le nombre de réservations non honorées.

« Notre système est fait pour que quand quelqu'un va réserver, on va avoir son courriel, son numéro de téléphone, donc on va être capable de savoir combien de visites il a faites, combien de no show aussi il a fait parce que sur le système, on est capable d'aller "flaguer" une réservation comme no show. »

Le système prévient aussi l'utilisateur qu'un prélèvement sera fait sur sa carte de crédit s'il n'annule pas la réservation dans les délais. Pour le moment toutefois, la législation ne donne pas le droit aux restaurateurs d'exiger un dépôt par carte de crédit ou une compensation.

Les restaurateurs espèrent néanmoins que ce genre de mesure conscientisera les clients à l'importance de les appeler pour annuler la réservation afin qu'ils puissent libérer les tables pour d'autres clients.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards