Retour

Des rues Claude-Jutra indésirables à Québec et à Lévis

À l'instar de Québec Cinéma qui adopte une résolution pour changer le nom de sa Soirée des Jutra, les villes de Québec et de Lévis entendent elles aussi rebaptiser leurs rues portant le nom du défunt cinéaste Claude Jutra.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a dit ce matin vouloir agir rapidement pour modifier le nom de la rue Claude-Jutra située derrière les cinémas, dans le secteur de Duplessis.

« C'est une rue de transit, il n'y a pas de numéros civiques, alors ça nous simplifie la tâche. Je ne connais pas la mécanique [pour faire modifier le nom], mais on va faire ce qu'il faut. »

Le maire Labeaume doit discuter du changement de nom de la rue avec le comité exécutif cet après-midi.

Son homologue de Lévis est tout aussi catégorique. « On est face à une réalité. Il y a des faits maintenant devant nous. Je pense qu'on se doit d'agir rapidement », a déclaré Gilles Lehouillier.

Le nom de la rue Claude-Jutra, qui relie les routes Marie-Victorin et des Rivières dans l'ouest de la ville, sera modifié d'ici deux mois, a-t-il assuré.

Plus tôt ce matin, la ministre de la Culture, Hélène David, a demandé à la Commission de toponymie de s'enquérir des intentions des villes de la province qui comptent un lieu nommé en l'honneur de Claude Jutra. La Commission de toponymie recevra les demandes éventuelles de municipalités.

La ministre a réagi ainsi à la suite des allégations de pédophilie concernant le défunt cinéaste et du témoignage d'une présumée victime publié par La Presse. La ministre David a alors demandé à Québec Cinéma de retirer le nom de Jutra du gala qui rend hommage au cinéma québécois.

La Cinémathèque québécoise a également une salle Claude-Jutra.

La controverse autour de Claude Jutra a éclaté cette semaine après la publication d'une biographie du réalisateur écrite par Yves Lever. Il y souligne que le réalisateur « aimait surtout les garçons de 14 ou 15 ans et même plus jeunes », et que cinq ou six personnes « très proches » de lui ont corroboré des cas précis de pédophilie.

Claude Jutra, atteint de la maladie d'Alzheimer, s'est suicidé en 1986. Ses films les plus connus sont À tout prendre, Mon oncle Antoine et Kamouraska.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards