Deux saucissiers québécois figurent au palmarès français du meilleur saucisson. Les Viandes Biologiques de Charlevoix à Saint-Urbain et Fou du cochon à La Pocatière recevront des médailles d'or et d'argent au concours international.

« C'est comme une tape dans le dos, c'est une belle reconnaissance de la part de mes pairs », se réjouit la propriétaire de Fou du cochon Nathalie Joannette ajoutant qu'il n'y a pas de concours équivalent au Québec.

Les saucissons de Saint-Urbain et de La Pocatière ont été sélectionnés dans la catégorie Créativité et originalité. Un jury constitué de charcutiers a sélectionné à l'aveugle les saucissons secs.

Le Grelot des battures a remporté une médaille d'or. C'est un grelot français traditionnel avec une touche québécoise, explique Nathalie Joannette. Il est fabriqué avec de la livèche écossaise qui pousse sur le bord du fleuve dans le Bas-Saint-Laurent. « Ils ont été très impressionnés », souligne celle qui s'envolera bientôt pour France afin d'aller chercher son prix.

Le saucisson à la luzerne de Fou du cochon a quant à lui remporté une médaille d'argent.

Une petite médaille sera collée sur les produits gagnants afin que les consommateurs puissent les identifier. Une telle distinction amène de la « notoriété », ajoute Mme Joannette.

Elle souligne d'ailleurs que c'est la deuxième fois que son entreprise remporte un prix au concours du meilleur saucisson. En 2011, elle avait été agréablement surprise de constater que ses produits étaient de calibre international. Elle n'avait pas participé au concours depuis.

De son côté, Damien Girard de l'entreprise les Viandes Biologiques de Charlevoix a reçu trois médailles pour ses saucissons aux champignons sauvages, fromage bleu et muscade noisette.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les pires inondations





Rabais de la semaine