Retour

Des solutions pour préserver le Marché du Vieux-Port

Une centaine de personnes se sont rassemblées à huis clos, mardi soir, pour proposer une autre option au déménagement du marché du Vieux-Port au Pavillon du commerce d'ExpoCité, en 2018.

Des citoyens et commerçants s'opposent à ce déménagement. Ils souhaitent qu'une offre alimentaire demeure dans le secteur pour pallier le départ du marché qui représentera une perte pour la basse ville.

Les opposants au déménagement sont d'avis qu'un projet récréotouristique doit être développé pour attirer une clientèle au bassin Louise, tout en conservant une vocation agricole dans ce secteur.

« Il faudrait désenclaver le bassin Louise pour lui donner un cachet beaucoup plus public, comme des grandes villes qui ont désenclavé leur front de mer. Des villes comme Bordeaux, Nantes et Chicago ont fait en sorte que les activités liées au plan d'eau soient plus accessibles », cite M. Rousseau.

Au cours des prochains mois, la Coalition pour le Marché du Vieux-Port entend rencontrer des citoyens et des commerçants de la basse ville pour connaître leur vision des choses.

« Il a des personnes qui nous ont fait part d'analyses qui ont déjà été effectuées pour voir comment on peut aller de l'avant et formuler des propositions pour maintenir le marché du Vieux-Port », soutient Jean Rousseau.

La conseillère de Démocratie Québec Anne Guérette, qui a participé à la rencontre, croit que la Ville doit prendre le temps d'évaluer la situation.

« Il faut se donner une vision d'ensemble pour savoir comment on veut rendre accessibles les produits maraîchers à tous nos citoyens, dont ceux du Vieux-Québec. Donc, la pire chose à faire c'est de commencer à déménager le marché du Vieux-Port », croit-elle.

Le fruit de la réflexion de la Coalition pour le Marché du Vieux-Port doit être présenté cet automne à l'administration Labeaume.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine