Retour

Des substances illicites sur un drone à proximité du centre de détention

Deux personnes ont été arrêtées à proximité du Centre de détention de Québec, mardi matin, après avoir tenté d'y introduire des substances illicites à l'aide d'un drone.

C’est la présence de l’appareil et d'un homme dans un champ situé près de l’établissement qui a attiré l'attention d'un citoyen. Ce dernier a aussitôt alerté les policiers.

Une fois sur place, les agents ont découvert un véhicule à proximité duquel se trouvaient un homme et une femme.

« Avec les informations recueillies, ç'a été suffisant pour que l'unité canine du service de police de Québec soit mandatée et fasse des vérifications à proximité », mentionne Ann Mathieu, porte-parole à la Sûreté du Québec.

Après avoir effectué des recherches, les policiers ont trouvé un drone dissimulé dans le champ ainsi qu'un paquet contenant des substances illicites. Le contenu du paquet est présentement analysé par les enquêteurs.

Le syndicat préoccupé

Le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec constate depuis les dernières années une recrudescence d'incidents impliquant des drones.

« C'est enrageant et prévisible. On l'a vu il y a quelques semaines à Sherbrooke, à Gatineau, à Montréal. C'est presque quotidien », déplore Mathieu Lavoie. Il ajoute qu'avec le développement de la technologie, il est devenu plus aisé de transporter des charges.

Le syndicat multiplie les demandes auprès du ministère de la Sécurité publique depuis deux ans afin de trouver des solutions.

« Il faut qu'on développe des outils au niveau technologique, on est en 2017, ce n'est pas des lance-pierres que ça nous prend, il faut trouver des façons de contrer ça », ajoute-t-il.

Les deux personnes appréhendées par les policiers ont été rencontrées par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

Plus d'articles

Commentaires