Retour

Des tensions secouent la municipalité de Beaumont

Maire démissionnaire, dissension entre les conseillers, colère des commerçants, la municipalité de Beaumont est aux prises avec un climat de tension qui incite un citoyen à demander l'intervention du ministère des Affaires municipales.

Alain Grenier, qui souhaitait poser sa candidature à la mairie pour remplacer le maire démissionnaire André Goulet, estime que la situation est ingérable.

Les six conseillers municipaux sont divisés en deux clans, affirme M. Grenier, et la dynamique n'est pas à la collaboration. « Je m'étais dit que je voulais me présenter au-dessus de ça, mais quand je parle aux gens, ils disent : "tu ne seras pas capable, tu ne peux pas être neutre, tu es pour nous ou contre nous" », résume-t-il.

Rien ne va plus depuis plusieurs semaines. Le maire de Beaumont, André Goulet, a démissionné au début du mois de janvier évoquant des raisons de santé. La directrice générale est absente en congé de maladie et a déposé une plainte contre la Ville de Beaumont.

Des décisions de quatre des conseillers municipaux, qui ont entrepris de réaménager le personnel de direction entre autres, suscitent la grogne. Ils ont voté pour retirer des tâches à la directrice générale, dont l'attribution de permis et le dossier de l'accès à l'information.

Mise sous tutelle réclamée

Des commerçants sont également en colère après avoir reçu des constats d'infraction pour non-respect de l'affichage. Ils soulignent qu'ils bénéficiaient d'une dérogation depuis plusieurs années.

Alain Grenier croit que la Ville devrait être mise sous tutelle et qu'une élection générale devrait être déclenchée au printemps ou à l'automne pour repartir à zéro.

« J'ai dit : "moi je ne me présente pas à la mairie". Et j'invite mon opposant David Christopher à faire la même chose, qu'il se retire et à ce moment-là, il n'y aura pas de maire, on ne sera plus dans les délais légaux et le ministère des Affaires municipales devra s'impliquer. »

Appel à la collaboration

Donald Mercier, maire suppléant et conseiller, admet que de dissensions existent entre les conseillers, mais ne croit pas la situation ingérable.

« Je considère qu'il y a de la bonne volonté des deux bords. Si tout le monde est prêt à mettre de l'eau dans son vin, je suis sûr qu'on est capable d'en venir avec une entente et être capable de gérer cette municipalité, on est 2600 de population. »

Des citoyens ont lancé lundi une pétition pour demander la démission de tous les élus. Jusqu'à présent, 700 noms ont été recueillis, soit environ le quart de la population de Beaumont.

La période de mises en candidatures pour succéder à André Goulet à la mairie de la municipalité se termine demain. L'élection à la mairie est prévue le 10 avril prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine