Retour

Desserte du Centre Vidéotron : les chauffeurs répliquent

L'industrie du taxi de Québec a dressé dimanche son bilan du service offert au Centre Videotron durant la série de concerts de Céline Dion. Mis à part les ratés du premier soir, le reste de la semaine s'est bien déroulé, selon eux.

Le porte-parole du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec (RITQ), Abdallah Homsy, rappelle que le service UBER n'est pas une solution de rechange, comme le souhaite le maire Labeaume. « Ce qu'on veut, c'est travailler ensemble pour le bien commun. On ne cherche pas de coupable, mais on cherche des solutions », affirme-t-il. 

Le maire Labeaume avait laissé entendre, au sortir d'un spectacle de la chanteuse Céline Dion, que les chauffeurs de taxi n'avaient pas pu offrir un service convenable aux nombreux admirateurs de la diva qui avaient été forcés de faire le pied de grue à proximité de l'amphithéâtre faute de pouvoir avoir accès rapidement à un moyen de transport pour rentrer chez eux ou à leur hôtel. Visiblement exaspéré par cet épisode, M. Labeaume avait même souligné qu'il était « ouvert » à la présence d'une branche « légale » de l'entreprise Uber dans sa ville.

D'ailleurs, dès demain, le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, qui représentent 4000 chauffeurs de taxi et de camions dans la province, tiendra une assemblée à Québec pour réagir à la sortie de Régis Labeaume, qu'ils jugent exagérée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine