Retour

Deux accidents mortels, les VTT de type côte à côte sont-ils sécuritaires?

Les véhicules tout-terrain (VTT) de type côte à côte ont fait deux victimes en moins d'un mois. Ils sont de plus en plus populaires dans les sentiers, mais sont-ils sécuritaires? Les deux experts que nous avons rencontrés pensent que ces véhicules sont aussi sécuritaires que les VTT conventionnels, sinon plus, à condition de respecter les règles.

« C'est inscrit partout dans le véhicule : casque obligatoire et ceinture obligatoire », souligne Michel Paradis, directeur des ventes chez SM Sports. Lors des deux accidents mortels cet été, les occupants ne portaient pas de casques.

« C'est déplorable, c'est arrivé dans un court laps de temps, se désole Michel Paradis. Si je suis attaché et j'ai mon casque de sécurité, peut-être que je peux me faire casser un bras, mais le danger de mort je ne crois pas qu'il est imminent. »

Le vendeur de véhicules récréatifs appelle à une plus grande vigilance des parents lorsqu'ils autorisent leurs enfants à conduire des VTT. Dans le cas des véhicules côte à côte, il met aussi l'accent sur la cage d'acier au-dessus du véhicule, qui est là pour protéger les occupants en cas d'accident.

Un faux sentiment de sécurité?

Du côté de la Fédération québécoise des clubs quads, Julien Simard met en garde les utilisateurs de côte à côte contre le faux sentiment de sécurité que peuvent procurer ces véhicules, dont la conduite s'apparente beaucoup plus à celle d'une automobile qu'à celle d'un VTT.

« Les gens se pensent en sécurité dans ces véhicules-là, alors parfois on omet de mettre le casque obligatoire, on omet de mettre la ceinture obligatoire », déplore-t-il.

Julien Simard souligne que l'accident mortel survenu hier à l'île d'Orléans s'est produit sur un terrain privé. « Au niveau de la Fédération québécoise des clubs quads, les sentiers sont balisés et sont surveillés par des agents de sentiers. [...] Il y a une présence constante et régulière qui fait en sorte que ça incite les gens à se conformer aux lois et aux règlements. »

La Fédération entend poursuivre ses efforts de sensibilisations qui, espère-t-elle, permettront de rendre le sport plus sécuritaire.

Le projet pilote visant à permettre les VVT côte à côte dans les sentiers a pris fin à l'automne 2014. C'est donc la première saison complète pour laquelle ces véhicules peuvent circuler dans les sentiers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine