Retour

Deux footballeurs de Québec poursuivront leur carrière en Virginie

Kalenga Muganda et Mathieu Massé-Pelletier vivront à leur tour le rêve américain. Dès l'automne prochain, les deux anciens footballeurs du Blizzard du Séminaire Saint-François poursuivront leur développement au Woodberry Forest School (WFS), une école préparatoire située en Virginie.

Un texte de Jean-Philippe Martin

De loin le meilleur joueur de football scolaire au Québec depuis de nombreuses années, Kalenga Muganda se dit prêt à relever un défi à la hauteur de son talent.

« Ce n’est pas vraiment un stress, lance-t-il. C’est ce que j’aime alors je suis prêt à faire les sacrifices. »

Woodberry Forest School sera la première étape à franchir pour les deux Québécois au sud de la frontière.

Ils pourront y parfaire leurs connaissances du jeu sur le terrain, mais surtout, ils auront deux saisons pour convaincre les recruteurs qu’ils méritent de jouer dans la prestigieuse Division 1 du circuit universitaire américain.

« Le niveau à WFS est vraiment supérieur. On va profiter de cette tribune pour aller en Division 1 par la suite. Woodberry est aussi reconnu pour offrir une éducation qui ouvre toutes les portes dans le futur. C’est vraiment une opportunité en or », explique Massé-Pelletier, secondeur.

« Un autre monde »

Les deux coéquipiers de Québec avaient aussi sur la table, une opportunité avec une école située dans l'état du Tennessee.

L’intérêt plus marqué des entraîneurs de WFS a convaincu les deux anciennes vedettes du Blizzard de lorgner pour la Virginie.

Il faut dire que la qualité des installations de leur future école a aussi joué un rôle dans le choix final.

Les terrains sportifs et les milliers de kilomètres carrés d’espaces verts, où il est autant possible de jouer au golf que de pratiquer la pêche sportive, ont séduit les deux jeunes hommes et leurs familles.

« C’est le paradis! », a lancé Kalenga Muganda avec le sourire. « Un autre monde », a ajouté Mathieu Massé-Pelletier.

Un intérêt grandissant

Trois joueurs de soccer du Blizzard ont aussi choisi de s’expatrier aux États-Unis la saison prochaine. Emma Donnovan, Julia Mahoney (Université du Maine) et Xavier Lacoste (Lawrenceville, NJ) ont tous accepté des offres avec des formations américaines.

Le directeur du programme sportif du Séminaire Saint-François Luc Savoie constate que les établissements d'enseignement américains s'intéressent de plus en plus aux étudiants-athlètes du Québec.

« La technologie nous permet de partager plus facilement des séquences vidéos. Avant, on fonctionnait avec de bons vieux VHS. Cette capacité de pouvoir diffuser l’information à ces entraîneurs-là et leur montrer ce que les jeunes peuvent faire, ça aide énormément. »

D'après les informations de Michaël Roy

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine