Retour

Deux joyaux du baseball cubain font défection

L'avant-champ vedette de la sélection nationale cubaine Yulieski Gourriel et son jeune frère Lourdes se sont échappés de leur hôtel dominicain tôt lundi matin afin de faire défection et de se joindre à un club du baseball majeur.

Ces deux joueurs sont les frères de Yunieski Gourriel, qui a passé les deux dernières saisons avec les Capitales de Québec de la Ligue Can-Am.

« Il fallait s'y attendre a dit le président des Capitales de Québec, Michel Laplante. Les relations entre ces deux pays, les États-Unis et Cuba, s'améliorent, mais pas assez rapidement pour les joueurs cubains. »

Les départs des frères Gourriel ont été confirmés très rapidement par Granma, le quotidien du Parti communiste de Cuba, dont se sert le gouvernement pour ses déclarations officielles. Le quotidien a indiqué que les deux hommes ont « abandonné leur hôtel se donnant sans réserve aux marchands du baseball professionnel » afin de faire le plus d'argent possible.

Yulieski est l'un des Cubains les plus convoités par le baseball majeur depuis qu'il a pris part à sa première Classique mondiale, en 2006. Son frère est aussi considéré comme un bel espoir.

Les deux hommes se sont échappés avant le lever du soleil, après la conclusion de la Série des Caraïbes, selon un dirigeant de la Fédération cubaine de baseball sur place, qui a requis l'anonymat.

Les autorités sportives cubaines ont fait appel à la police dominicaine pour localiser les deux hommes, a ajouté cette source, qui n'était pas autorisée à discuter de la situation.

Les deux frères n'ont pas publiquement fait part de leurs plans, mais plusieurs joueurs cubains ont par le passé élu résidence en République dominicaine avant de signer un contrat avec des clubs de la MLB.

Le départ de Yulieski Gourriel est un dur coup aux efforts déployés par Cuba pour prévenir l'exode des joueurs, même s'il leur permettait de signer des contrats dans des ligues professionnelles ailleurs, comme au Mexique, au Japon ou au Canada.

Gourriel était l'exemple le plus probant d'une telle expérience, amorcée en 2013. Il a pu toucher 1 million de dollars pour évoluer avec les Yokohama Dena Baystars avant de retourner jouer une saison avec son club de La Havane.

Après avoir payé ses impôts au Japon, il a remis 10 % à la Fédération cubaine de baseball, qui a agi à titre d'agent dans cette transaction.

Le club japonais a annulé son contrat le printemps dernier après que Gourriel eut prétexté une blessure et indiqué qu'il avait besoin de temps pour récupérer à Cuba.

Les dirigeants cubains et américains sont à pied d'œuvre pour créer un cadre légal qui permettrait aux joueurs de l'île des Caraïbes de se joindre aux équipes du baseball majeur. Pour l'instant, les lois des deux pays rendent la chose impossible.

Yulieski et Loudes étaient en République dominicaine avec les Tigers de Ciegos de Avila. Une défaite de 7-2 contre le Mexique samedi a empêché le club de participer à la finale de la Série des Caraïbes, un tournoi disputé annuellement.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité