Retour

Deux nouveaux pensionnaires attendus à l'Aquarium du Québec

Les deux morses femelles de l'Aquarium du Québec, Arnaliaq et Samka, attendent des bébés pour ce printemps. La naissance de veaux est rare et comporte toutefois une grande part d'incertitude, leur taux de survie étant très faible.

Si tout va bien, Arnaliaq, 12 ans, mettra bas à la fin du mois d'avril, alors que le bébé de Samka, 10 ans, est attendu au début de juin. Même s'il se réjouit, le directeur général de l'Aquarium du Québec, Christophe Zamuner, se montre prudent.

« C'est une bonne nouvelle, mais on n'est pas sûr d'avoir deux bébés morses dans les prochains mois. Moins d'un bébé sur deux survit longtemps après la naissance », précise M. Zamuner.

Depuis 1930, seulement 19 morses femelles en gestation ont été répertoriés en milieu zoologique en Amérique du Nord. Six bébés sont arrivés à terme et un seul est parvenu à l'âge adulte.

La gestation d'Arnaliaq et de Samka est donc suivie de près par les techniciens en santé animale de l'Aquarium et une équipe vétérinaire. La direction a d'abord pensé ne pas diffuser l'information en raison des risques de mortalité des bébés, mais s'est ravisée par souci de transparence envers le public.

Déjà, l'animation offerte par les morses a été modifiée puisque les deux femelles ont déjà pris beaucoup de poids et ont plus de difficulté à se déplacer.

Une pure coïncidence

Le fait que les deux femelles soient en gestation en même temps est une pure coïncidence, puisque la reproduction des morses est difficile, surtout en milieu zoologique. « C'est vraiment exceptionnel ce qui se passe à l'Aquarium », soutient le directeur général.

Le cycle de reproduction des femelles n'est habituellement pas coordonné à celui du mâle. Dans ce cas-ci, le hasard a voulu que les cycles des deux femelles arrivent en même temps que celui de Boris, le mâle de l'Aquarium.

Si les bébés viennent à terme, l'Aquarium a l'intention de les garder près de leur maman pendant au moins une année et demie, voire deux ans. Ensuite, la direction décidera s'ils restent à Québec.

Les bébés pourraient être présentés au public environ deux semaines après leur naissance.

Plus d'articles

Commentaires