Retour

Deux Québécois s'attaquent à la Diagonale des fous

Deux ultra-athlètes de Québec participent à la Diagonale des fous à l'île de la Réunion, du 22 au 25 octobre. Considérée comme l'une des plus difficiles dans son genre, cette course traverse l'île française sur 164 kilomètres avec un dénivelé de près de 10 000 mètres. C'est aussi la dernière étape de la Coupe du monde de course en sentier.

Un texte de Marieve Côté

Jean-François Gosselin et Florent Bouguin se sont entraînés de façon intensive pour participer à l'épreuve. Il s'agit d'un retour aux sources pour Bouguin qui est originaire de cette île de l'océan Indien. Alors qu'ils sont arrivés sur place depuis quelques jours déjà, les deux coureurs nous font parvenir des images des dernières étapes de leur entraînement.

Les deux athlètes sont d'abord parti en reconnaissance sur le sentier de la Diagonale, près de Saint-Pierre à La Réunion. Jean-François Gosselin s'entraîne avec Florent depuis que ce dernier l'a convaincu lors de la dernière édition de la compétition de course en sentier Ultra-Trail Harricana de Charlevoix.

Le Réunionais, qui s'est mis à la course il y a quatre ans pour pouvoir réussir cette épreuve pour ses 40 ans, profite du voyage pour arpenter son quartier d'enfance, près de l'océan.

Le trajet traverse l'île du sud au nord, en passant par un volcan et par des cols frôlant les 3000 m d'altitude. Içi, les deux Québécois se sont entraînés sur le piton de la Fournaise. Situé au sud-est de l'île de La Réunion, ce volcan actif s'élève à 2631 mètres d'altitude. Les coureurs de la Diagonale des fous passeront juste à côté des coulées de lave de ce volcan. Le piton de la Fournaise compte parmi les plus actifs du monde avec plus de 200 éruptions en 350 ans.

Les défis sont relevés pour Jean-François Gosselin qui découvre les sentiers de La Réunion pour la première fois. Originaire de Rivière-du-Loup, Jean-François Gosselin est l'un des coureurs en sentier les plus décorés au pays. L'athlète de 29 ans transmet sa passion aux plus jeunes en enseignant l'éducation physique à l'école secondaire Marcelle-Mallet à Lévis. Il a commencé sa carrière avec l'équipe de cross-country de l'Université de Sherbrooke.

La forêt tropicale est omniprésente le long du parcours qu'empruntera Florent Bouguin, qui est aussi membre de la patrouille canadienne de ski et champion de courses en raquette.

L'île de La Réunion est reconnue pour ses écarts de température. Au petit matin, les températures peuvent baisser jusqu'à -2°C alors que plus tard dans la journée, le mercure grimpe parfois jusqu'à 34 degrés. Une particularité qui doit être prise en compte dans l'entraînement.

Le chemin des Anglais, ou chemin Crémont, est le cauchemar des participants de la Diagonale des fous. Situé à 150 kilomètres du départ, il est composé de grosses pierres de basalte grossièrement alignées qui mènent la vie dure aux athlètes sur plus de sept kilomètres.

Lors de son passage là-bas. Florent fait la ronde des entrevues pour parler aux journalistes de la radio et la télévision locale à titre d'athlète d'élite.

Une réunion d'amis pour un anniversaire, belle occasion pour Florent Bouguin de revoir famille et amis et parler de stratégies de ravitaillement. Les proches de Florent soutiennent les deux Québécois tout au long de la course pour fournir encouragements et approvisionnements.

Outre Bougin et Gosselin, 11 autres Canadiens prennent part à cette course d'endurance

Marieve Côté a rejoint à La Réunion Florent Bouguin et Jean-François Gosselin quelques jours avant la course.

Plus d'articles

Commentaires