Retour

Deuxième bain en CHSLD : retard dans la région de la Capitale-Nationale

À la fin mars, seulement 12 aînés ont reçu un deuxième bain dans un Centre d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de la Capitale-Nationale. Pourtant, 2200 résidents voudraient en avoir un, mais la pénurie de main-d'oeuvre continue de faire des siennes.

Le directeur adjoint au soutien à l'autonomie des personnes âgées, Steeve Vigneault, assure que les usagers acceptent bien la situation.

« J’ai rencontré dernièrement des familles de ma propre région, et on les a mis aux faits de la situation, pour lequel les deuxièmes bains allaient aller à l’automne, et les gens comprennent », dit-il.

Ce deuxième bain découle de la mesure annoncée par le ministre de la Santé Gaétan Barrette en septembre 2017. Québec débloquait alors 36 millions de dollars pour améliorer les soins d'hygiène et embaucher du personnel pour donner ce deuxième bain.

Toutefois, la pénurie de préposées aux bénéficiaires frappe de plein fouet le CIUSSS de la Capitale-Nationale où 250 préposées sont recherchées.

La CAQ veut valoriser la profession

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière de santé, François Paradis, souligne que le manque de préposées aux bénéficiaires n’est pas nouveau dans la province.

« C’est un problème qui est maintenant rendu au statut de crise, de la même façon qu’on a vécu le dossier des infirmières. »

Il soutient qu’il faut revaloriser la profession de préposée aux bénéficiaires.

« C’est les gens qui sont en proximité avec nos aînés, alors faut la rendre attractive, faut leur donner le soutien dont ils ont besoin, faut aller chercher des gens où qu’ils soient, qui peuvent et veulent faire ce travail-là », termine-t-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine