Retour

Développement du Nord : le Québec souhaite faire figure de modèle

Le développement économique du Nord sera au centre des discussions du forum international Artic Circle qui se tient jusqu'à demain à Québec. L'événement qui se déroule au Musée de la civilisation regroupe quelque 250 représentants d'une dizaine de pays nordiques.

Le gouvernement du Québec aura l'occasion de partager son expérience du Plan Nord avec des participants tels que l'ancien président de l'Islande Òlafur Ragnar Grímsson.

Le premier ministre Philippe Couillard souhaite que le Québec profite de son expertise nordique sur le plan international.

« Québec joue pleinement son rôle. Notre diplomatie également progresse dans des domaines nouveaux. Le domaine de l'Arctique, de changements climatiques, des traités commerciaux, je pense qu'on a là une empreinte internationale intéressante et importante pour le Québec. »

Le directeur de l'Institut nordique du Québec (INQ), Louis Fortier, affirme que le Québec est un modèle dans ses intentions pour le développement du Nord. Il souligne que la nouvelle version du Plan Nord prévoit notamment la préservation de 50 % du territoire visé de tout développement industriel.

« Il s'agit de voir comment on va choisir ces 50%-là. On veut aussi s'assurer que le développement du Nord profite aux nations autochtones et aux Inuits qui habitent le Nord-du-Québec. Donc, le projet est extrêmement ambitieux et c'est pour ça que ça prend un encadrement scientifique », plaide Louis Fortier.

Le forum Artic Circle, présenté en Islande l'an dernier, regroupe des experts du milieu universitaire, des populations nordiques, des nations autochtones et aussi des secteurs publics et privés. La planification, la gouvernance et le respect des nations autochtones figurent aussi au menu des discussions.

Le prince Albert II de Monaco prendra part notamment à une discussion sur les changements climatiques.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine