Retour

Déversement d'eaux usées dans le fleuve : impact négligeable à Québec

La Ville de Québec ne craint pas l'impact du déversement de 8 milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve à Montréal. Si le projet va de l'avant malgré l'opposition d'Ottawa, la Ville assure qu'elle multipliera les tests de qualité d'eau à ses installations de filtration.

Le directeur de la Division de la qualité de l'eau, François Proulx, croit que les eaux usées de Montréal déversées dans le Saint-Laurent ne pourraient pas atteindre Québec.

« En fait, ça va être de l'eau chargée de matières en suspension qui va totalement décanter quand ça va arriver dans le lac Saint-Pierre [...] Elles vont tomber dans le fond du fleuve. Donc, on ne s'attend à aucune modification de la qualité de l'eau une fois à Québec », explique-t-il.

Le maire Régis Labeaume croit que la Ville de Montréal n'a pas d'autres choix. « Le ministère de l'Environnement, qui est habituellement très sévère, lui a donné un certificat d'autorisation, alors si le ministère lui a donné la permission, c'est parce qu'il n'y pas d'autres solutions. »

Nature Québec se veut également rassurant. L'organisme environnemental croit qu'il s'agit bel et bien d'un cas de force majeure causé par la rénovation des infrastructures montréalaises.

Le directeur général de l'organisme, Christian Simard, espère toutefois que Montréal apprendra de cette erreur.

« Qu'on trouve des plans B à l'avenir parce qu'il va falloir réparer ces grosses infrastructures-là de façon régulière. Est-ce que chaque fois ça va être le même phénomène qui se répète? »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine