Retour

Disparition de Marilyn Bergeron : sa famille lance un nouveau cri du cœur

À quelques mois du 10e anniversaire de la disparition de Marilyn Bergeron, les proches de la jeune femme, qui serait âgée de 33 ans aujourd'hui, lancent un appel au public pour trouver de nouveaux indices.

En conférence de presse vendredi, la famille de Marilyn a insisté sur le fait que la jeune femme aurait vécu un événement troublant avant de disparaître à Québec, le 17 février 2008.

Jonathan Gauthier, un ami de Marilyn Bergeron, a affirmé que la jeune femme « avait peur de quelque chose » quelques semaines avant sa disparition.

« Elle m’a dit : "Jonathan, tu ne peux même pas t’imaginer". J’ai essayé de la faire parler pendant trois ou quatre heures […] J’avais l’impression qu’elle ne voulait pas me mettre en danger », a-t-il déclaré.

Selon lui, elle fuyait quelque chose. Elle n’était pas seulement dépressive.

La mère de Marilyn, Andrée Béchard, croit aussi « que quelque chose de grave est arrivé » avant la disparition de sa fille. « C’est comme si un terrible secret l’habitait […] Je pose la question à l’entourage de Marilyn, à Montréal », a-t-elle dit.

L’enquête demeure toujours à l’étape des hypothèses. Une récompense de 30 000 $ est offerte à quiconque détient une information permettant d'élucider cette affaire.

Signalements

Depuis les 9 derniers mois, 43 nouveaux signalements ont été rapportés à Marc Bellemare, l’avocat de la famille. « Il y a la piste ontarienne. Huit ou dix personnes nous ont dit qu’ils avaient vu Marilyn quitter le Québec vers l’Ontario », a-t-il dit.

« Nous, on est convaincus qu’elle vivait des menaces de mort, qu’elle avait assisté à quelque chose de terrifiant et qu’elle fuyait quelque chose », a-t-il souligné.

Toute information peut être transmise en toute confidentialité à M. Bellemare en composant le 418 681-1227.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine